Virus : les utiliser pour lutter contre les infections ostéoarticulaires et le staphylocoque doré

Injecter des virus dans l'organisme pour guérir, un procédé qui peut surprendre mais qui fonctionne. A l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, le service infectiologie parvient à soigner les patients atteints par le staphylocoque doré, réputé résistant aux antibiotiques.

Le service infectiologie de la Croix-Rousse utilise des virus bactériophages depuis 2017 pour lutter contre certaines infections. Ces médicaments d'un nouveau genre sont préparés sur place par les pharmaciens de l'hôpital. C'est une procédure assez exceptionnelle.

"On a mis en place un certains nombre de précautions pour pouvoir manipuler ces produits au milieu de notre activité de préparation de médicaments stériles. Ce sont des virus qui s'attaquent spécifiquement à une bactérie donc ils sont inoffensifs pour les cellules du corps humain mais très spécifiques aux bactéries" explique le Docteur Gilles Leboucher, pharmacien.

De bons résultats contre le staphylocoque doré

Cette thérapeutique fonctionne efficacement contre le staphylocoque doré, dont il est compliqué de se débarrasser. Les traitements antibiotiques restent peu efficaces la plupart du temps et l'infection récidive souvent.
Sous échographie, le radiologue injecte des virus (phages), ennemis naturels du staphylocoque doré, au patient à l'endroit même de l'infection. Ils vont automatiquement se fixer sur la bactérie, l'infecter et s'en servir pour se multiplier jusqu'à la détruire.

durée de la vidéo : 00h01mn48s
Les phages vont automatiquement se fixer sur la bactérie, l'infecter et s'en servir pour se multiplier jusqu'à la détruire. ©France Télévisions

Une étude prometteuse

Le Professeur Tristan Ferry, coordinateur du Centre de référence des infections ostéoarticulaires est optimiste. "Depuis 2017, on a traité 43 patients à titre  compassionnel, des patients dans des situations d'échec difficiles.  La très grande majorité ont eu un signal positif par rapport à la bactérie ciblée, souvent du staphylocoque doré. C'est assez porteur d'espoir pour contrôler ce type d'infection."
Pour juger de l'efficacité de ces bactériophages, un essai clinique vient de démarrer il y a quelques mois en France et dans certains pays européens. L'objectif est d'évaluer la phagothérapie dans les infections de prothèse articulaire. Si ce traitement par virus fonctionne contre ces bactéries récidivantes, il pourra un jour, être administré en routine.
Pour le moment le recours au virus bactériophages est très limité à des cas spécifiques.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité