Rhône: les fillettes de la gendarmerie de Limonest mortes asphyxiées selon l'autopsie

La gendarmerie de Limonest / © Yaelle Marie/France 3
La gendarmerie de Limonest / © Yaelle Marie/France 3

Les deux soeurs de 3 et 5 ans seraient décédées des suites d'une asphyxie d'après l'autopsie. Leur mère, mise en examen pour assassinats, nie toute responsabilité dans la mort de ses filles. 

Par Alexandra Marie


D'après les dernières analyses les deux fillettes retrouvées mortes dans la gendarmerie de Limonest le 10 Juin auraient été asphyxiées. 
Depuis cette date, la cause du décès n'avait toujours pas été établie. 

D'après nos confrères du Progrès, de source proche de l'enquête, le document fait état d'un "tableau de syndrome asphyxique non spécifique"

 Les analyses doivent encore être approfondies pour déterminer les circonstances exactes de la mort des enfants.
Ont -elles été étouffées "mécaniquement? ou par des substances volatiles? l'enquête doit encore le déterminer. 

La mère de 38 ans nie toute responsabilité dans la mort de ses filles, décrite comme perturbée psychologiquement par son entourage elle a été mise en examen pour assassinats. 

Dimanche 10 Juin en fin d'après-midi, les deux fillettes avaient  été retrouvées gisant sans vie dans leur lit par leur mère.

Les deux soeurs étaient parties se reposer dans leur chambre et c'est un peu plus tard en poussant la porte, que la mère les a retrouvées inanimées toutes les deux. 

Le père absent au moment de la découvertes des corps des enfants avait été entendu lui comme témoin, ainsi que des membres de la famille présent aux moment des faits dans l'appartement familial.

    
 

Sur le même sujet

Les + Lus