Seveso : La société Chimiméca conserve son permis de construire à Jonage (Rhône), le maire va faire appel

Publié le Mis à jour le
Écrit par N.MB

Le tribunal admnistratif de Lyon a suspendu l’arrêté pris par le maire de Jonage, qui retirait le permis de construire à la société Chimimeca, classée Seveso. L'élu a décidé de faire appel.

Le maire de Jonage (Rhône), Lucien Barge "prend acte" de la décision du tribunal administratif de Lyon qui a suspendu l’arrêté de la municipalité, retirant le permis de construire accordé à la société Chimiméca, classée Seveso, pour s’implanter dans le parc industriel des Gaulnes.
L'élu a décidé de faire appel de cette décision et d'aller en cassation. Coûte que coûte, la ville de Jonage souhaite empêcher cette installation sur sa commune.
 
 

"On ne veut pas d’une vallée de la chimie à Jonage"

 

En octobre dernier, une association "agir pour l'environement jonageois" s'est créée pour dire "non" à ce projet. Pour sébastien Meunier, l'un des membres fondateurs, ce projet est une source d'inquiétude. Il habite à quelques centaines de mètres du terrain sur lequel l'entreprise lyonnaise "Chimimeca", a jeté son dévolu. Cette perspective l'interroge : " Est-ce qu'il est bien responsable en 2019, d'implanter des usines à risques à 850 mètres d'une école et à une centaine de mètres des habitations ? Il s'agit d'une industrie qui utlise des produits nocifs et dangereux ! Et en cas d'incendie, qu'est ce qu'il se passe?" Sébastien Meunier pense à la catastrophe de l'usine Lubrizol à Rouen.