• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Vives réactions après l'agression d'un couple homosexuel à Villeurbanne (Rhône)

Suite à l'agression d'un couple homosexuel à Villeurbanne (Rhône), les réactions ne se font pas attendre. Le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret se dit "consterné" et condamne un "acte odieux, minable et lâche". / © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP
Suite à l'agression d'un couple homosexuel à Villeurbanne (Rhône), les réactions ne se font pas attendre. Le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret se dit "consterné" et condamne un "acte odieux, minable et lâche". / © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Suite à l'agression d'un couple homosexuel à Villeurbanne (Rhône), les réactions ne se font pas attendre. Le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret se dit "consterné" et condamne un "acte odieux, minable et lâche".

Par N.MB

Les forces de l'ordre ont du intervenir dans la nuit ce vendredi à samedi pour secourir un couple d'homosexuel pris à partie par une dizaine de personnes à Villeurbanne, dans le Rhône, dans le quartier des Buers précisément. Il était 1h30 du matin, le couple rentrait d'une soirée chez des amis.

Le couple se baladait main dans la main cette nuit là, dans le quartier des Buers à Villeurbanne (Rhône) avant d'être agressé par une dizaine de personnes.
Les deux hommes ont été insultés et agressés selon nos confères du Parisien. Les agresseurs auraient été munis de barre de fer.

Les deux victimes seraient parvenu à  se réfugier dans le hall d'un immeuble, et ont pu prévenir la police. 
Lorsque les forces de l'ordre sont arrivées sur place, elle a du faire face aux agresseurs munis de barre de fer. L'un des véhicules de police a été endommagé.

Les forces de l'ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour disperser le groupe.
Les deux victimes ont ainsi pu être évacuées. Elles sont choquées et souffrent de contusions. Une des victimes a dû être hospitalisée, elle n'est sortie qu'hier, samedi 27 juillet. Les deux hommes se sont vue prescrire deux et 15 jours d’incapacité totale de travail (ITT).

le parquet de Lyon a ouvert une enquête, elle a été confiée à la sûreté départementale.

 Les réactions ne se sont pas fait attendre, le préfet de Région condamne fermemenet cette agression.


Dans un communiqué, le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret se dit "consterné" et condamne un "acte odieux, minable et lâche". "J’ai d’abord une pensée pour les victimes que j’imagine profondément blessées et choquées. Je veux leur témoigner de ma solidarité et de ma profonde indignation. Car, en 2019, être agressé en pleine rue parce qu’on est homosexuel est inacceptable."
Le maire de Villeurbanne affirme que "Les agresseurs devront bien évidemment répondre de leur comportement barbare. J'espère que la justice les amènera à prendre conscience de la gravité de leur acte". "Tout citoyen doit pouvoir se déplacer en sécurité dans notre ville. La tolérance face à la différence est un long chemin qui nécessite de ne jamais baisser la garde."

Le président de la Métropole, David Kimelfeld, dénonce pour sa part un "insupportable recommencement".
 

Et enfin, SOS homophobie exige des réponses fortes et efficaces du gouvernement. 
 



 

Sur le même sujet

La rentrée de G.Collomb et D.Kimelfeld s'est bien passée !

Les + Lus