Rugby. Top 14 et Pro D2 veulent aller au bout de la saison... sans savoir comment

Des phases finales en juillet ? Ou bien en août, juste avant le coup d'envoi de la saison prochaine, et ainsi éviter de mettre un terme à la saison actuelle ? Présidents de clubs et Ligue Nationale de Rugby travaillent sur différents scénarios. 

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © France 3

Lors de son allocution télévisée, lundi 13 avril, le président Emmanuel Macron a placé le 11 mai comme point de départ du déconfinement, ouvrant ainsi la voie à une poursuite du championnat, à l'arrêt depuis le 13 mars.

Réuni ce mercredi matin, le groupe de travail d'analyse des scénarios et de reprise des compétitions (où figurent notamment les clubs de Lyon, Toulon, Montpellier, Castres ou Agen...) va tenter d'échafauder des scénarios avant la réunion (par visio-conférence) de tous les présidents de Pro D2 et Top 14 dans la soirée.
 C'est le scénario privilégié par Paul Goze, le président de la LNR. Initialement programmée le 26 juin, la finale pourrait être jouée le 18 juillet, qui correspond à la date butoir annoncée par Emmanuel Macron pour l'interdiction des "rassemblements avec un public nombreux" (mi-juillet). 

Dans cette optique, une phase finale pourrait donc être organisée de mi-juin à début juillet à huis-clos. Mais difficile d'imaginer ensuite les supporters se ruer pour remplir le Stade de France et ses 80.000 places alors que la menace du coronavirus devrait encore être présente.

Une option également complexe, notamment du côté organisationnel. D'autant que les joueurs auront besoin "d'une fenêtre de reprise pour se remettre au niveau", résume Mike Prendergast, l'entraîneur de l'attaque du Racing 92.
 

"Les entraîneurs et les préparateurs physiques ont réaffirmé que, après un temps d'arrêt, il y a un minimum pour permettre aux joueurs de retrouver un semblant de forme. Ce temps, il est de quatre semaines avec un match au bout. C'est le minimum", a assuré en écho Robins Tchale-Watchou, le président du syndicat des joueurs Provale.
 

Un temps inenvisageable, la solution du mois d'août semble avoir la cote ces derniers temps et Paul Goze lui-même aurait revu sa position. Résultat, certains clubs de Top 14 penchent déjà pour terminer la saison 2019-2020 juste avant de commencer la suivante, qui doit débuter le week-end du 4, 5 et 6 septembre.

"Peut-être qu'il faut repousser la fin du Top 14 encore plus loin", estime ainsi le président de Bordeaux-Bègles Laurent Marti dans un entretien à l'Agence France Presse.
 

"Il faut voir si on arrive à recaler des phases finales plus tard dans l'été avant le début de la saison 2020-21 pour tout de même finir cette saison, si particulière et forcément incomplète, et avoir un champion 2020 et la fête de ses supporters qui va avec", a enchaîné le président de Lyon, Yann Roubert, sur RMC.


Car une chose est sûre, les trente présidents de Top 14 et Pro D2 veulent aller au bout de la saison.Tronquée, décalée, la saison actuelle est de plus en plus hypothétique. Alors pourquoi ne pas arrêter, tout simplement? Un scénario du pire, refusé en bloc par les présidents des trente clubs professionnels français. Le 1er avril, les clubs de Top 14 et Pro D2 se sont prononcés en faveur de la poursuite de l'exercice.

Sauf que si le comité directeur reste décisionnaire, comme le rappelle Paul Goze, toutes les options pourraient être écartées par le gouvernement, si jamais la crise sanitaire ne permettait pas un retour à la normale.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport lou rugby oyonnax rugby asm clermont auvergne