Rugby. Les Toulousains plus incisifs et inspirés que Grenoble

Gio Aplon poursuivi par des Toulousains - 5 juin 2016 / © AFP
Gio Aplon poursuivi par des Toulousains - 5 juin 2016 / © AFP

Dimanche 5 juin, le Stade Toulousain s'est imposé largement lors de la 26e et dernière journée de Top 14 à Grenoble (14-53), qui clôture de son côté sa saison avec une sixième défaite de rang.

Par France 3 Alpes avec AFP

Les Toulousains, plus incisifs et inspirés que leurs hôtes grenoblois, dépassés en mêlée, se sont adjugés les quatre points de la victoire et un point de bonus offensif en inscrivant la bagatelle de huit essais!

Grenoble a donc encaissé une sixième défaite d'affilée, la troisième à domicile. Le FCG s'est écroulé dans la dernière partie du championnat. L'équipe de Fabrice Landreau, qui a annoncé son départ du club à l'issue de la saison prochaine, termine à la 10e place du classement avec 47 points.

Résumé du match

Le FCG encaissait rapidement un premier essai par Poitrenaud qui, à la réception d'une chandelle dans les 22 mètres isérois, profitait du boulevard laissé par les Grenoblois pour aplatir (3e). Le même Poitrenaud s'illustrait cinq minutes plus tard au coeur de la défense du FCG. Après une feinte de corps, il lançait dans l'intervalle Galan, qui inscrivait en force le second essai de son équipe (8e).

Contrant un dégagement de Doussain, l'ailier grenoblois Nemani relançait son équipe en filant seul dans l'en-but (12e).

Après quelques minutes d'accalmie, au cours desquelles Grenoble refaisait surface, un maul toulousain, formé dans les 22 mètres adverses, emmenait David à l'essai (22e).

Pour rééquilibrer la mêlée grenobloise, Edwards remplaçait Oz, mais il était temporairement exclu sur la première d'entre-elles (31e).

Le 5 juin 2016 / © AFP Sur une mêlée suivante, située près de l'en-but des Grenoblois, le pack toulousain enfonçait son homologue isérois et Galan corsait l'addition en inscrivant un doublé (32e).

Le festival toulousain se poursuivait après la mi-temps avec trois essais inscrits en force par Poi (54e), Maka (59e) et Mélé (64e).

Auteur d'un slalom dans la défense toulousaine, Aplon stoppait l'hémorragie à huit minutes du coup de sifflet final avec le deuxième essai du FCG (72e). Mais il était imité une minute plus tard, dans le même style supersonique, par le Toulousain Ramos (73e).

Score finale 14 à 53.

C'est cruel", F. Landreau

"Pour un entraîneur, encaisser 53 points pour la dernière de la saison, c'est cruel", commente Fabrice Landreau, "le plus important, c'est de relever la tête en gardant ces instants en mémoire. Nos jeunes ont essayé de relever le défi toulousain. L'équipe toulousaine n'était pas bien plus âgée, mais elle avait beaucoup plus de maîtrise. Il nous a manqué de la dureté. On a été immédiatement dominé en mêlée et en touche. La puissance de Toulouse a ensuite fait la différence. Ce sont des matches qui permettent d'apprendre énormément. On était émoussé mentalement. On a manqué de répondant."

Sur le même sujet

Les + Lus