Savoie : la filature Arpin noue un partenariat avec le syndicat des éleveurs ovins

Après 30 années à se fournir en laine sur le marché national, la filature Arpin renoue avec ses racines. Elle souhaite retrouver son lien historique avec les éleveurs savoyards et pour ce faire, elle a noué un partenariat avec le syndicat des éleveurs ovins. 

La filature Arpin sublime la laine depuis maintenant plus de 200 ans et fait rayonner la Savoie. Après plusieurs années à traiter avec des négociants nationaux, la firme prévoit d'acheter dix tonnes de laine à des éleveurs locaux.

"On tenait vraiment à retrouver ce contact avec les éleveurs parce qu’on est nés ici, explique Laura Huygues, responsable de la production de la filature Arpin. C’est grâce à eux qu’on a eu toute notre matière donc ça nous semblait légitime de travailler avec eux."
 

20 tonnes de laine 

Pour Hubert Covarel, éleveur ovin, c’est un nouveau débouché. Ses 400 bêtes étaient élevées jusqu’à présent pour leur viande et pour lui, la laine était une matière peu noble qu’il ne prenait pas la peine de trier. Désormais, il va devoir se plier aux exigences du haut-de-gamme.

"Traditionnellement, on ramassait tout. Maintenant, on ne va ramasser plus que la partie noble de la toison. Il y aura un petit peu de perte mais ce n’est pas gênant, raconte-t-il. Le fait de savoir qu’on s’inscrit dans une démarche globale de qualité nous intéresse beaucoup."

Si le partenariat est concluant, la filature prévoit déjà d'acheter 20 tonnes l'année prochaine, à des éleveurs savoyards mais aussi haut-savoyards.  


Retrouvez le reportage de Mathis Lescanne et Cécile Mathy :


 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité