Accident mortel dans la navette d'une discothèque: le chauffeur et les gérants poursuivis devant le tribunal d'Albertville

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Grassaud
Sur la route où la jeune femme est morte
Sur la route où la jeune femme est morte © France 3 Alpes

En janvier 2014, après une nuit en discothèque, des jeunes s'entassaient dans une navette. Entre Thénésol et Marthod, près d'Albertville, une jeune femme de 22 ans tombait du véhicule et se tuait. Ce vendredi 5 juin, le chauffeur et les deux co-gérants étaient appelés à comparaître.

L'accident avait eu lieu vers 6 heures du matin, sur la route départementale 1212, dans le sens Albertville-Ugine. La porte coulissante s'est ouverte et une jeune femme est tombée de la navette qui la ramenait d'une discothèque de Venthon. Le véhicule étant suivi, la victime avait été percutée par les voitures. Elle était décédée à l'arrivée des secours. 


La Justice a décidé de poursuivre le chauffeur du véhicule. Un travailleur du BTP qui travaillait depuis deux week-ends pour la discothèque, histoire d'arrondir ses fins de mois. Et puis les deux co-gérants de l'établissement sont également poursuivis. 

Ce procès avait pour but d'établir les différents degrés de responsabilité des prévenus soupçonnés d'homicide involontaire. Le rôle du chauffeur parait évident. Seul maître à bord, il aurait pu refuser de transporter 14 personnes. Contre lui, la procureur a requis 18 mois de prison avec sursis et 8 mois de retrait de permis. 

Contre le premier des gérants, la représentante du ministère public a demandé 18 mois de prison, dont 12 mois avec sursis avec mise à l'épreuve et également 8 mois de suspension de permis, car il conduisait une autre navette surchargée.

Concernant le second gérant, qui a vu partir la navette et qui aurait même incité les passagers à se serrer, une peine de 18 mois de prison dont 10 mois avec sursis a été demandée à son encontre, et toujours 8 mois de suspension de permis. Il était déjà sous le coup d'une peine avec sursis pour une autre affaire. 

Reportage Céline Serrano et Franck Céroni 
durée de la vidéo: 01 min 58
Procès accident mortel en janv. 2014

La famille a regretté "la faiblesse" des peines demandées. "Rien ne pourra stopper leur souffrance", a commenté un défenseur. Quant aux cogérants, ils ont donné l'impression de tenter de fuir leurs responsabilités. Au bout du compte, leur avocat a toutefois signifié qu'ils "assumaient". Délibéré le 7 août. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.