Pour son premier jour, le festival Musilac d'Aix-les-Bains atteint des sommets

Publié le Mis à jour le
Écrit par Boris Courret

Ce n'était que le premier jour de Musilac, ce vendredi 10 juillet, et déjà l'ambiance était des plus électriques. Attention, grosse édition en perspective!

Un lac, le Bourget. Des montagnes, le mont Revard ou le Grand Colombier. Et au milieu, des festivaliers, au début un peu perdus dans l’espace immense de l'esplanade, où se déroule, depuis 14 ans déjà, Musilac, le plus grand festival pop-rock de la région Rhône-Alpes.

Il est 15h30 et devant la grande scène du festival, qui vient juste de débuter, quelques âmes déambulent frénétiquement, une bière à la main, en attendant que l’ambiance prenne. A cette heure, le soleil frappe dure et fort, les dos nus transpirent. Qu'importe, plus tard ils auront chaud, beaucoup plus chaud!

À quelques mètres, certains ont décidé d'aller prendre des forces. Avec ça, ils espèrent pouvoir tenir toute la nuit. Kebab, sandwich au foie gras, cuisine de traiteurs, chawarma, bar à champagne ou bar à bière, il y en a décidément pour tous les estomacs. Et devant les stands éphémères, ça s’amoncelle.

Fêter le rock

S’ils sont là aujourd’hui, c’est d’abord, et avant tout, pour fêter la musique, pour célébrer le rock.
Une vague de festivaliers se dirige vers la petite scène de Musilac. Ils y découvrent Sr Kebs et sa pop mélancolique. Un instant de douceur apporté par la voix suave d’une chanteuse venue tout droit d’Ocean Spring, une petite bourgade côtière du Mississipi. Une sorte de dernier répit, avant le débarquement des Californiens Rival Sons. Là, la température monte d’un cran. C’est sûr, le festival a bel et bien commencé. Le groupe livre pendant plus d’une demi-heure, un rock intense, jouissif, presque psychédélique. Jay Buchanan fait enrager les festivaliers par sa voix surpuissante mi-ange, mi-démon. Un son brut, rêche, qui électrise. Le thermomètre explose déjà.

Il n’est que 18 heures. Le festival n’a officiellement débuté que depuis trois heures et semble déjà atteindre son apogée. Tout le monde s’attend à ce que la pression retombe un peu, mais c’était sans compter sur le rock lourd de Gojira. Le groupe de métal, écrase, tout simplement, les derniers débris du thermomètre!

Des têtes d'affiche qui se succèdent 

Un peu à l’écart, des jeunes filles ne semblent pas prendre le même plaisir que les festivaliers amoncelés contre les barrières pendant le passage de Gojira. Elles s’impatientent un peu, en attendant The Kooks.

Les jeunes prodiges d’outre-Manche entrent en scène. «Seaside», leur morceau phare, semble ravir ces demoiselles. En quelques secondes, le groupe transporte la foule des bords du lac du Bourget aux plages de galets de Brighton. Les têtes d’affiche se succèdent et l’espace se remplit inexorablement.

Soudain, un frisson parcourt la foule. Sorti de la pénombre bleuie, un petit elfe blond fait son entrée sur scène. Selah Sue, sa fraîcheur, sa soul sinueuse, puissante, sensuelle, fait, pour le coup, l’unanimité.

Elle va tout simplement captiver son public presqu’une heure durant, en reprenant ses grands classiques, «Raggamufin», ou ses nouveaux succès comme «Alone», qu’elle entonne ce soir-là devant plusieurs milliers de personnes. Mais il est déjà l’heure de s’en aller pour la jeune belge, au grand dam de ses fans qui se sentent à leur tour un peu... alone.

Selah Sue à Musilac

Quelques minutes plus tard, des centaines de cornes du diable s’élèvent de la foule pour accueillir un dieu de la guitare, Slash. Certainement le meilleur guitariste de tous les temps, après Jimi Hendrix bien sûr, accompagné de ses acolytes Myles Kennedy and The Conspirators.

Extrait Slash

Slash, c’est le hard, dans sa forme la plus "iconique", sous un haut-de-forme. Mais, depuis qu’il a quitté ce fameux groupe de hard glam californien au nom fait de fleurs et d’armes, il est aussi autre chose. Il semble s’être même bonifié, ouvert à d’autres expériences. Sa guitare double manche, à la fois acoustique et électrique, en est le plus bel exemple.

Espérons que le festival atteindra dans les jours à venir des sommets similaires, car on est déjà en apesanteur! 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.