“Dès qu'on marche, ça craque, ça se casse” : à Albertville, des habitants dénoncent l'insalubrité de leur immeuble

Les habitants de cet immeuble du Val des roses à Albertville n'en peuvent plus de vivre dans l'insalubrité. / © France 3
Les habitants de cet immeuble du Val des roses à Albertville n'en peuvent plus de vivre dans l'insalubrité. / © France 3

A Albertville, les habitants des tours Sainte-Thérèse dans le quartier du Val des roses sont excédés. En cause : leurs conditions de vie qu'ils jugent insalubres et qu'ils voient se dégrader. Un énième dégât des eaux touchant plusieurs appartements les a décidés à faire parler d'eux.

Par M.D. avec Aurore Dupont

Nadia et son mari sont fatigués, usés par les dégâts des eaux à répétition. Mi-octobre, tout leur appartement a été inondé d'eaux usées. Quatre jours pendant lesquels ils ont dû eux-mêmes éponger et nettoyer. Et ces désagréments sont monnaie courante dans leur immeuble du quartier du Val des roses à Albertville (Savoie).

"Tout est en train de gonfler et dès qu'on marche, ça craque, ça se casse. Tout se casse", désespère Nadia Cherouana, habitante d'une des tours Saint-Thérèse. Le couple en est à son troisième sinistre, la faute à des canalisations mal entretenues depuis des années.
 

Si Nadia doit supporter les dégâts dans son appartement, ses voisins en subissent aussi les conséquences. "Tout tombe par terre, à chaque fois y a un morceau qui tombe, dit Mustapha Khemiri, un voisin, en regardant le mur en carrelage de sa salle de bains qui s'effrite peu à peu. Ils ne font rien, par contre on paie nos loyers."

Nadia et Mustapha, tout comme une partie de leurs voisins sont lassés des promesses à répétitions. "A chaque fois qu'on demande quelque chose, c'est rare qu'ils viennent pour le faire. Là avec les dégâts, ça fait des semaines et des semaines, on attend toujours", ajoute Mustapha.

 

Réunion d'information


Depuis des années, ils entendent tout et son contraire quoi au sujet de leur logement. La démolition de l'une des tours a même été évoquée, mais cette option n'est plus d'actualité. Un crédit a été voté en 2018 et un bureau d'étude mandaté.

"Le bureau d'étude travaille dès à présent sur la rénovation des bâtiments. Dès avril 2020, nous procéderons, avec les 1,8 millions d'euros qui ont été mis au budget, à la rénovation des huisseries et des galeries techniques, dont les eaux usées qui ont été en cause dans cet incident", assure Frédéric Burnier-Framboret, maire d'Albertville et président de Val Savoie Habitat.

Des travaux d'isolation des fenêtres et de mise à niveau de la tuyauterie, trop longtemps reportés, sont très attendus des habitants. Mardi soir, lors d'une réunion d'information, le maire détaillera devant eux l'ensemble des mesures prévues pour le Val des roses.
 
Albertville : des habitants du Val des roses dénoncent l'insalubrité de leur immeuble

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus