Cet article date de plus de 4 ans

Après la coulée de pierres, un arrêté interdit l'accès "terrestre et souterrain" au massif du Granier

Il n'y pas de risques pour la population et les habitations, mais afin d'éviter des accidents complémentaires, les préfets de l'Isère et de la Savoie ont pris chacun un arrêté pour interdire l'accès à l'ensemble du massif du Granier.

© Fabien Hobléa, Edytem, CNRS-Université Savoie Mont-Blanc.
A la suite des fortes précipitations qui se sont produites ces dernières 48 heures (50 à 60mm), des laves torrentielles (coulées de pierres et de boue) provenant des derniers éboulements du Mont Granier se sont déversées sur la route montant au col (RD285A), coupant la route en quatre endroits différents.

durée de la vidéo: 00 min 36
Images de la lave torrentielle

Une réunion s'est tenue en Préfecture de l'Isère, ce vendredi13 mai au soir, à laquelle ont participé les services de l'État, les pompiers, les Secours Spéléo, Météo-France, le Conseil départemental, les communes de Chapareillan et d'Entremont-le-Vieux et la Préfecture de Savoie.

A l'issue, il a été décidé d'interdire l'ensemble des activités de randonnée, spéléologie, manifestations sportives et de travaux forestiers sur l'ensemble du massif.



Devant les différents risques liés à ce phénomène géologique, "chacun doit faire preuve de vigilance et respecter les consignes de sécurité sous peine de poursuites".

Il est donc conseillé d'éviter tout déplacement dans les secteurs concernés et de respectez, en particulier, les déviations mises en place.

Dès que les conditions météo le permettront, le Conseil départemental de l'Isère interviendra afin de détourner la lave torrentielle en aval de la route et de purger les dépôts.

Des experts vont procéder à une nouvelle inspection de l'ensemble du site.


reportage de Renaud Gardette et Dominique Bourget
POINT SITUATION DU GRANIER

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne faits divers