Cet article date de plus de 4 ans

Avalanche de Tignes (Savoie) : "le manteau neigeux est très fragile" selon le directeur de l'ANENA

Le vent qui a soufflé ces derniers jours sur les massifs savoyards pourrait expliquer le départ de la plaque qui a emporté les 4 snowbordeurs, selon Dominique Létang de l'Association Nationale pour l'Etude de la Neige et des Avalanches


Dominique Létang, directeur de l'Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches (ANENA)
Dominique Létang, directeur de l'Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches (ANENA) © France 3 Alpes
Le secteur de Tovière était marqué de multiples traces datant des jours précédents, le secteur hors-piste avait donc été largement pratiqué dans le week-end, alors pourquoi l'avalanche s'est déclenchée ce lundi 13 février à 10h35, une expertise nivologique dans l'enquête conduite sous l'autorité du procureur d'Albertville permettra de le déterminer.

Pour Dominique Létang, directeur de l'Association Nationale pour l'Etude de la Neige et des Avalanches "depuis le début de la saison la couche est très fragile en bas du manteau neigeux". Une couche superficielle de neige déposée par le vent de ces derniers jours a pu faire partir une plaque plus ancienne. 

Selon lui, les prévisions météorologiques pour les jours à venir sont plutôt favorables : "on a une période de redoux qui va certainement aider à la stabilisation du manteau neigeux. Il n'empêche qu'il y a toujours des couches persistantes fragiles en face N-NO, c'est meilleur en versant Sud."

Interview de Dominique Létang
durée de la vidéo: 03 min 30
Interview de Dominique Létang ©France 3 Alpes





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
avalanche montagne faits divers