"Baisse de la demande depuis le printemps dernier" : le Beaufort, un fromage en crise selon les producteurs

Le fromage de Beaufort connaît une baisse des ventes, notamment due à l'inflation, au coût des matières premières et au prix du produit en grande distribution. Les professionnels envisagent, ainsi, une légère baisse de la production.

Les fêtes de fin d'année approchent. À la coopérative de Beaufort, les affineurs s'activent : des milliers de meules de fromage doivent quitter les caves dans les prochains jours pour partir dans les fromageries et grandes surfaces du pays. Le mois de décembre est crucial pour les producteurs de ce fromage toujours très prisé des consommateurs : "Il y a à peu près 4 000 meules qui vont partir de la coopérative. C'est le plus gros mois de l'année. On joue gros", atteste Yvon Bochet, président du syndicat de défense du Beaufort.

Mais depuis le printemps dernier, les ventes de Beaufort s'essoufflent et les stocks augmentent dans les caves d'affinage. Le panier moyen des consommateurs est en baisse, en grande surface comme dans les magasins de vente directe. "Il y a quelques années en arrière, les clients achetaient souvent entre deux et cinq kilos. Aujourd'hui, les comportements ont changé. Nous avons plus de clients parce que nos produits plaisent. Par contre, au lieu d'acheter directement un kilo, les clients prennent plutôt 800 grammes. Les volumes ont baissé sur le panier moyen", observe Olivier Lacroix, responsable du magasin de Beaufort.

Une baisse des ventes depuis plusieurs mois

"On constate une baisse de la demande depuis le printemps dernier. Cette légère baisse s'est confirmée mois après mois. Cette baisse de la demande est générale. C'est la baisse de la consommation que l'on retrouve sur les produits alimentaires et qui est liée à l'augmentation des prix de production", explique Yvon Bochet.

durée de la vidéo : 00h01mn46s
Le fromage de Beaufort connait une baisse des ventes, notamment due à l'inflation, au coût des matières premières et au prix du produit en grande distribution. Les professionnels envisagent, ainsi, une légère baisse de la production. ©FTV

L'inflation générale est donc avancée comme une des raisons de cette baisse, mais elle n'explique pas tout, selon le représentant des producteurs : "On constate qu'il y a eu une grosse augmentation des prix dans la distribution. L'année passée, le Beaufort sorti de nos caves a augmenté d'un euro, ce qui équivaut à 7-8 % à cause de l'inflation. Par contre, pour le consommateur de Beaufort en distribution, il a augmenté de 3 à 5 euros. C'est un mystère. Enfin qu'à moitié puisqu'on peut deviner que des intermédiaires en ont profité."

Baisser la production ?

Pour maintenir son niveau de prix, la profession envisage de baisser les volumes de fabrication de l'ordre de 5 % : "Nous avons un plan qui nous permet de réguler la production pour éviter une dégradation du produit. Car il y a un risque que le fromage vieillisse dans les caves et ne corresponde plus au goût des consommateurs", fait savoir Yvon Bochet.

Mais les professionnels du Beaufort entendent aussi valoriser leur fromage. Ainsi, la coopérative a investi dans un nouveau restaurant au cœur du village de Beaufort. À la carte : des plats autour du fromage composés essentiellement de produits locaux.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité