Ski alpin : "test neige" positif à douze jours des Mondiaux de Courchevel et Méribel

Publié le

Ce mercredi 25 janvier, le traditionnel "test neige" mené par l'inspection de la Fédération internationale de ski (FIS) a été passé avec succès à Courchevel et Méribel, en prévision des Championnats du monde de ski alpin qui débutent dans douze jours.

"C'est à la fois une satisfaction et un plaisir de passer l'étape du contrôle neige avec succès. Grâce au retour du froid et aux chutes de neige récentes, ainsi qu'au travail sur mesure de toutes les forces vives des stations et du comité d'organisation, nous abordons la dernière ligne droite avec sérénité", a déclaré la directrice générale de l'évènement, Perrine Pelen, citée dans un communiqué des organisateurs.

Les experts de la Fédération Internationale de Ski (FIS) ont inspecté et validé les pistes de l'Eclipse (Courchevel) et du Roc de fer (Méribel) qui doivent accueillir treize épreuves pendant deux semaines à partir du lundi 6 février.

Le privilège des Français

Avec plus de 3 kilomètres de descente pour 950 mètres de dénivelé, l’Éclipse a été dessinée pour faire partie des plus grandes pistes au monde. Tous les jours depuis deux semaines, une cinquantaine de personnes préparent la descente. "On a besoin d’une densité de neige assez dure et qu’elle soit partout pareil, donc par exemple, on est obligés de mélanger la neige pour qu’elle ait la même densité en haut et en bas de la piste, détaille Sébastien Santon, le chef de piste. On ne peut pas se permettre d’avoir une porte qui casse et qui mette en danger les athlètes, parce que là, on serait obligés d’annuler la course".

L’équipe de France de ski alpin a déjà pu tester la descente. Les Français sont les seuls à avoir le privilège de s’entraîner sur la piste de l’Éclipse. "Ils jouent le jeu pour nous accueillir et c’est un plus, même si ce n’est pas un entraînement optimal à 100%", explique Blaise Giezendanner, membre de l’équipe de France de ski alpin. "Ça fait quand même du bien de voir les mouvements de terrain et de reconnaître tout ça avant qu’on débarque la semaine prochaine", renchérit le skieur Adrien Théaux. 

Au total, 600 skieurs et skieuses professionnels sont attendus aux Championnats du monde 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité