"C'est toute l'usine qui est touchée" : l'hommage des salariés d'Ugitech à Yassine, l'ouvrier décédé dans un accident

Publié le
Écrit par Margot Desmas

Une cagnotte en ligne a été lancée par des employés de l'usine Ugitech après la mort de Yassine, l'ouvrier de 38 ans décédé dans un grave accident lundi 3 janvier. Un dernier hommage à leur collègue et ami.

Yassine était ce collègue qui avait "toujours le sourire, la joie de vivre et le cœur sur la main." Le grutier de 38 ans est décédé lundi lors d'un grave accident survenu à l'usine Ugitech à Ugine, en Savoie. Ses collègues tiennent à lui rendre hommage après ce drame qui a endeuillé toute l'aciérie.

Comme tous les jours depuis l'annonce de sa mort, Julien Lecossois et ses collègues se réunissent en silence devant l'entreprise. Ils étaient une cinquantaine mardi, puis une centaine ce mercredi 5 janvier.

"C'est toute l'usine qui est touchée, tout un département même, raconte ce proche collègue de la victime. Il était très apprécié au travail. C'est aussi pour ça qu'on se réunit, pour lui rendre hommage, échanger."

"Tout ce qu'il faisait, c'était pour sa famille"

De nombreux bouquets de fleurs ont été déposés sur la grille jouxtant le bâtiment où s'est produit l'accident. Julien travaillait le jour où un pont d'aciérie s'est effondré à l'usine. Les salariés ont été rapidement évacués, mais Yassine manquait à l'appel.

Son corps a été retrouvé le lendemain matin par les secours, après de périlleuses opérations de recherches. "Ça a été un choc. J'ai surtout une grosse pensée pour sa famille, ses enfants", assure Julien Lecossois.

Yassine, père de deux enfants, présent depuis près de 6 ans dans l'entreprise, était "un grand travailleur". "Tout ce qu'il faisait, c'était pour sa famille", poursuit Julien, remplaçant chef de poste à Ugitech. "Pour moi, on est comme une équipe de foot. Mes gars, je tiens à eux comme ma famille", souffle-t-il, la gorge nouée.

En mémoire de son collègue et ami, Julien a lancé une cagnotte dont les fonds seront reversés à la famille de Yassine. Près de 15 000 euros ont déjà été récoltés mercredi soir après un vif élan de solidarité sur les réseaux sociaux.

La direction d'Ugitech a exprimé "sa vive émotion et son soutien" aux proches de l'ouvrier disparu. Une enquête a été ouverte par le parquet d'Albertville pour faire la lumière sur ce drame.