"C'est un joyau de la Tarentaise" : une chapelle nichée à 1 800 mètres d'altitude recherche ses nouveaux gardiens

Le diocèse de la Tarentaise a lancé un appel à candidatures afin de trouver les futurs gardiens de la chapelle de Notre-Dame des Vernettes, en Savoie. Avis aux intéressés : hormis son écrin naturel exceptionnel, le lieu de culte offre un cadre idéal pour des retraites spirituelles.

Le paysage est digne d'une carte postale : perchée à 1 800 mètres d'altitude sur la commune de Peisey-Nancroix (Savoie), la chapelle de Notre-Dame des Vernettes fait face à au massif de Bellecôte et à plusieurs sommets de plus de 3 000 mètres.

Le cadre est idéal pour se ressourcer. Et cela tombe bien : la petite chapelle de la Tarentaise a besoin de nouveaux gardiens pour des périodes d'une semaine à partir du mois de juillet, a indiqué l'Eglise catholique de Savoie ce mardi 28 mai.

"C'est un joyau de l'art baroque en Tarentaise", raconte Béatrice Berthier, assistante paroissiale pour le diocèse du massif savoyard. "L'histoire de ce lieu de culte remonte au XVIIe siècle. Une source d'eau à proximité aurait permis plusieurs miracles : elle aurait guéri des personnes atteintes de maladies de la peau ou aurait aidé des femmes infertiles. Un paroissien, qui a profité d'un de ces miracles, a voulu édifier une chapelle près de cette source d'eau", poursuit-elle.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Damien Terrien (@damter)

"Ce lieu de culte, dédié à Marie Vierge de Pitié, a bénéficié d'importantes dotations. Les décors intérieurs, réalisés par de très bons artistes baroques, sont donc exceptionnels. De plus, le sanctuaire a pu être rénové dans son ensemble il y a une dizaine d'années", explique Béatrice Berthier.

Des gardiens "en quête de spiritualité"

C'est donc dans cet écrin que le diocèse de la Tarentaise cherche de nouveaux gardiens, qui seront logés sur place : "C'est un lieu qui est extrêmement fréquenté. En hiver, des skieurs peuvent rejoindre la chapelle depuis les pistes de la station de Peisey-Vallandry, située à proximité. En été, elle attire toutes sortes de personnes : des randonneurs, des habitués, des visiteurs intéressés par le côté touristique et patrimonial des lieux, d'autres davantage intéressés par le côté spirituel..."

Les missions seront donc celles de l'accueil des visiteurs, de l'ouverture et de la fermeture de la chapelle, de l'entretien des espaces extérieurs et intérieurs. "Il faudra aussi aider le prêtre les jours de messe (le vendredi matin) ou encore s'occuper de la vente de cartes postales et des cierges. Il faut assurer une présence continue des lieux", continue Béatrice Berthier.

Mais attention : si les candidatures sont ouvertes à tous, le diocèse de la Tarentaise compte sur des personnes sensibles à la spiritualité. "Nous ne cherchons pas forcément que des religieux. Des laïcs, dans une quête de spiritualité, peuvent aussi candidater. Il faut qu'ils puissent accueillir spirituellement les visiteurs et proposer un accueil chrétien à ce lieu chrétien, qui n'est pas que touristique", explique l'assistante paroissiale.

Un formulaire en ligne a été ouvert pour recueillir les différentes candidatures. Des premiers gardiens sont recherchés à partir de mi-juillet et les périodes s'étalent ensuite sur l'ensemble de l'année "car ce lieu, magique en toute saison, restera ouvert", conclut Béatrice Berthier.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité