Affaire Anna-Chloé à Chambéry : l’avocat du proviseur annonce qu’il va porter plainte contre la mère de la collégienne

Victime de menaces de mort, le proviseur d'un collège de Chambéry est placé sous protection policière. Son avocat compte porter plainte contre la mère d'Anna-Chloé qui a diffusé son adresse privée.

Anna-Chloé a-t-elle été victime d’une agression à caractère raciste ou a-t-elle chuté lourdement dans la cour de son collège à Chambéry ? Ses blessures au visage provoquent émotion et indignation sur les réseaux sociaux depuis jeudi 16 décembre.

Un témoignage largement relayé sur les réseaux sociaux

Des photographies du visage de la collégienne ont été postées sur les réseaux sociaux par la mère de cette dernière, affirmant que sa fille a été victime d’une agression à caractère raciste, comme nous vous l’expliquons dans cet article.

De son côté, le procureur de la République de Chambéry dément cette version. Selon l’enquête, l’élève aurait chuté seule, sur un banc, puis au sol.

Menaces de mort et protection policière

L’adresse personnelle du principal de l’établissement a été diffusée sur les réseaux sociaux. Depuis, ce dernier est menacé de mort, "alors qu’il n’y est strictement pour rien", affirme Pierre Perez, son avocat. "Elle (la mère d’Anna-Chloé, ndlr) a donné l’adresse privée du proviseur", poursuit-il, affirmant que "200 personnes" attestent que la collégienne est tombée seule dans la cour.

C’est exactement le même processus qui a conduit à la mort de Samuel Paty.

Pierre Perez, avocat du proviseur du collège des Rocher à Chambéry

L'avocat annonce qu'il va porter plainte au nom de son client contre la mère d'Anna-Chloé pour dénonciation calomnieuse ainsi qu'incitation à la haine et à la violence. "Les conséquences sont trop graves", précise-t-il, estimant que la mère de la collégienne a "(mis) en pâture ce directeur dont la vie est aujourd’hui en danger". Cette dernière, qui dénonce l'agression raciste de sa fille, a également porté plainte.