Alerte à la bombe dans un lycée de Chambéry : le dispositif levé, aucun explosif découvert

Pompiers et forces de l'ordre ont été mobilisés ce lundi matin au lycée Monge de Chambéry. L'établissement a été destinataire d'un mail faisant état de la présence d'une bombe au sein de l'établissement. Aucun engin explosif n'a été découvert.

Le lycée polyvalent Gaspard-Monge de Chambéry a fait l'objet d'une alerte à la bombe ce lundi 18 septembre. Selon nos informations, un mail malveillant a été envoyé à la direction de l'établissement dans la matinée, aux alentours de 7 heures. Le courriel indiquait la présence d'un engin explosif au sein du lycée.

L'alerte a été donnée par le proviseur aux alentours de 7h15, alors que peu d'élèves se trouvaient sur place. Un périmètre de sécurité a été mis en place pour permettre l'intervention des pompiers et de la police, dont une équipe cynophile spécialisée.

Aucun engin explosif n'a été retrouvé à l'issue des vérifications. L'alerte a été levée peu avant midi, les élèves et les professeurs ont pu réintégrer l'établissement.

Reprise des cours à 13h

L'évacuation de l'établissement, en début de matinée, s'est déroulée "dans le calme", nous a indiqué François Coux, directeur académique des services de l’Éducation nationale de la Savoie.

"On a mis les élèves en sécurité dans les gymnases extérieurs à la zone de bâtiment principale", ajoute le proviseur du lycée, François Vichet, indiquant qu'une enquête de police va être diligentée afin d'identifier l'auteur du mail. Toutes les vérifications ont été menées afin de "faire rentrer les élèves en parfaite sécurité", complète-t-il.

Le lycée Gaspard-Monge compte quelque 2 000 élèves et 200 personnels. Aucun cours n'a été assuré dans la matinée, ils reprendront à 13 heures.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité