Cet article date de plus de 5 ans

Ce sera la petite finale pour Chambéry Savoie Handball

Battus in extremis 25 à 28 par les allemands de Göppingen après avoir longtemps mené au score, les savoyards rencontreront dimanche pour la petite finale les espagnols de Granollers battus par Nantes.
© CSH
Il faudra encore attendre avant de voir Chambéry en finale de Coupe d'Europe de Handball.

Sur le terrain nantais, les joueurs d'Ivica Obrvan se sont inclinés face aux allemands de Göppingen 25-28. Pourtant tout avait bien commencé avec une première période totalement à l'avantage des savoyards. A la mi-temps, Chambéry menait de 5 buts, 14 à 9.

Mais face au double vainqueur de l'épreuve (2011-2012), le CSH n'a pas suffisamment serré les rangs et s'est fait reprendre en dix petites minutes dès le retour des vestiaires. Le match s'est alors tendu, moment qu'a choisi le gardien allemand pour commencer son show. 

Les chambériens peuvent nourrir des regrets dans ce match à leur portée. Il leur faut maintenant se remobiliser pour la petite finale qui se jouera dimanche à 14h30 à la Trocardière, face aux espagnols de Granollers.


Premier qualifié de ces demi-finales, le HBC Nantes, favori du Final Four de la Coupe EHF qu'il organise à domicile, a tremblé jusqu'au bout ce samedi pour arracher son billet pour la finale, en battant l'accrocheuse équipe espagnole de Granollers (27-26).

Une période, c'est le temps qu'il aura fallu au HBC Nantes pour se libérer de la pression de l'événement devant les 4.500 spectateurs de la salle de la Trocardière, à Rezé, en banlieue nantaise.

Favoris désignés de l'épreuve qu'ils organisent pour la deuxième fois après une tentative malheureuse en 2013, et une finale perdue de justesse face aux Allemands du Rhein-Neckar Löwen, les hommes de Thierry Anti ont paru bien crispés au cours du premier acte face à des Espagnols totalement décomplexés.
La défense agressive, organisée autour de Rock Feliho, a été méconnaissable. Et dans la cage, Matias Schulz a tenu la baraque comme il pouvait (5-7 à la 12e).

A la peine dans son repli face aux mobylettes ibériques, notamment l'ailier gauche Resina, Nantes a surtout été piégé par le faux rythme imposé par les Espagnols.
Pour ne rien arranger, les Nantais n'ont pas été inspirés en attaque et ils n'ont pu s'en remettre qu'au seul Nicolas Claire. Insuffisant pour faire sortir la défense aplatie de Granollers et libérer des espaces pour le pivot Nicolas Tournat.
Thierry Anti a finalement fait rentrer son vétéran, Alberto Entrerrios pour mettre de l'ordre dans la maison.
Même si l'Espagnol n'a pas été en réussite dans ses tentatives, le HBC a mieux exploité les ballons interceptés ou récupérés par Matias Schulz, les montées de balle se sont avérées plus tranchantes (19-16 à la 42e).
Mais quelques pertes de balle dans les dernières minutes ont rendu la fin de match étouffante : les Nantais ont senti le vent du boulet (24-23 à la 56e), mais ils ont conservé le petit but d'avance qui suffit à leur bonheur.

Sans briller, le HBC Nantes disputera donc sa deuxième finale de coupe d'Europpe face au vainqueur de Chambéry-Göppingen
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chambéry savoie handball handball sport