Chambéry : le père de famille qui avait décroché le portrait de Macron condamné à faire un stage de citoyenneté

Jordan Bidet, âgé de 24 ans et père de famille, a été reconnu coupable de "vol en récidive" par le tribunal correctionnel de Chambéry. Il était suspecté d'avoir décroché le portrait d'Emmanuel Macron de la mairie de Chambéry lors d'une manifestation anti-pass sanitaire.

Jordan Bidet vient d’être reconnu coupable de "vol en récidive" par le tribunal correctionnel de Chambéry, il est condamné à effectuer un stage de citoyenneté, ont révélé nos confrères de France Bleu Savoie. Il était jugé le 9 septembre dernier pour vol en récidive après avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron de la maire de Chambéry en juillet dernier.

Lors de l’audience, le ministère public avait requis trois mois de prison avec sursis. Jordan, lui, avait plaidé la liberté d’expression.

Pour rappel, le 21 juillet dernier lors d’une mobilisation anti-pass sanitaire à Chambéry, des manifestants avaient pénétré à l’intérieur de la mairie, ils avaient crié "Non au pass sanitaire" ou encore "Macron démission". Ils avaient ensuite décroché symboliquement un portrait du président de la République. 

Une vidéo avait fait le buzz et montrait Jordan Bidet décrochant et saisissant le portrait du président de la République, en haut du grand escalier blanc de la mairie de Chambéry.

La ville de Chambéry avait, à ce moment-là, réagi par voie de communiqué en "condamnant avec la plus grande fermeté cette intrusion", et estimant qu'il n'était pas "tolérable de s'en prendre aux symboles républicains et au lieu symbolique qu'est un hôtel de ville". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social dimanche en politique politique emmanuel macron