• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Chambéry : le maire demande la démission d'un conseiller municipal, auteur d'injures contre un militant NPA

Le maire de Chambéry Michel Dantin a retiré toutes les délégations de Mustapha Hamadi après ses propos qualifiés d'injurieux. / © Maxime JEGAT / MAXPPP
Le maire de Chambéry Michel Dantin a retiré toutes les délégations de Mustapha Hamadi après ses propos qualifiés d'injurieux. / © Maxime JEGAT / MAXPPP

Mustapha Hamadi, conseiller municipal à Chambéry, est visé par une plainte pour "injures publiques" suite à des commentaires publiés sur Facebook où il insulte un militant NPA. Qualifiant ces propos d'"irrespectueux", le maire a demandé sa démission ce jeudi 11 juillet.

Par MD

Le conseiller municipal de Chambéry Mustapha Hamadi s'est vu retirer toutes ses délégations, jeudi 11 juillet, après avoir tenu des propos qualifiés d'"irrespectueux" par le maire Michel Dantin (LR). "Le maire de Chambéry a proposé à son conseiller municipal, comme une marque de repentance et de respect envers l’équipe municipale, de présenter sa démission", indique également l'édile dans un communiqué, mais l'élu aurait refusé.

Ne pouvant le contraindre à abandonner ses fonctions, Michel Dantin a tout de même décidé "le retrait de toute les délégations" qu'il avait confiées à Mustapha Hamadi. Une plainte a également été déposée contre lui pour "injures publiques" après la publication de plusieurs posts (toujours en ligne) sur son compte Facebook personnel.

Sur les réseaux sociaux, le conseiller municipal s'en est pris à Laurent Ripart, ancien conseiller municipal encarté chez le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), après l'intrusion dans la mairie de Chambéry. Accompagné d'une centaine de manifestants, le militant avait perturbé une séance du conseil municipal, lundi 8 juillet. Les faits se sont déroulés dans le cadre d'un rassemblement organisé par plusieurs associations pour dénoncer la mort d'un père de famille lors d'une expulsion locative à Chambéry.
 

"Fachos de gauche donneurs de leçons", "un professeur d'université qui piétine notre démocratie et qui pousse une bande de demeurés à la violence"... Mustapha Hamadi a usé de propos insultants (dont certains que nous avons choisi de ne pas relayer) pour désigner son opposant politique sur son compte Facebook personnel.

 

"Récupération d'un drame humain"


"De tels propos sexistes et homophobes sont inacceptables de la part d’un élu, a réagi le NPA de la SavoieIls ont de fait une dimension collective, puisque le post de Mustapha Hamadi a été liké par Delphine Julien et Salvatore Nicolosi, deux autres conseillers LR de la majorité de Michel Dantin." Une plainte pour "injures publiques" a été déposée par Laurent Ripart contre Mustapha Hamadi.

"Michel Dantin ne saurait tolérer ce manque de respect  et ne peut admettre qu’un membre de sa majorité puisse user de telles pratiques alors que nous les dénonçons pour en être trop souvent victimes", commente pour sa part le maire de Chambéry qui condamne, dans le même communiqué, l'intrusion au sein de l'Hôtel de Ville : "De nombreux élus ont été choqués par ces procédés d’usage de la violence pour appuyer la récupération d’un drame humain".
 

Mercredi 3 juillet, Lakhdar Bey, 52 ans, est mort d'un arrêt cardiaque lors d'une tentative d'expulsion qualifiée de violente par plusieurs témoins. L'homme et sa famille occupaient illégalement un appartement rue Albert Perriol, quartier Bellevue. Il s'agissait de la troisième tentative d'expulsion depuis le mois de juin.

 

Sur le même sujet

Test02 OBS vers CASAT

Les + Lus