Covid-19 : pourquoi la ville de Chambéry va ouvrir deux centres d'autotests "supervisés"

La Ville de Chambéry, avec le soutien de l'Agence régionale de santé, de la caisse primaire d'assurance maladie et en partenariat avec des infirmières du territoire, ouvre des sites d'autotests "supervisés". De quoi s'agit-il ? Comment ça marche ? On vous dit tout dans cet article.
© Lionel VADAM / Maxppp

Le principe ? Permettre à ceux qui n'ont pas été vaccinés, ou pas complètement, de réaliser un autotest rapide, dont le résultat est déterminé en quinze à vingt minutes. La lecture du résultat est effectuée par l'équipe du site d'autotests. Après lecture du résultat, une attestation avec QR-code valable est délivrée. Elle permet d'entrer dans les lieux soumis au pass sanitaire.

De quoi s'agit-il ?

Un autotest "supervisé" est un test antigénique dont le prélèvement peut être réalisé seul, sous le contrôle d'un professionnel de santé. C'est un auto-prélèvement nasal, moins profond que le prélèvement nasopharyngé pratiqué pour les tests PCR et antigéniques classiques.

Le résultat est déterminé en quinze à vingt minutes. La lecture du résultat est effectuée par l'équipe du site d'autotests. Après lecture du résultat, une attestation avec QR-code valable est délivrée. Elle permet d'entrer dans les lieux soumis au pass sanitaire. En cas de résultat positif, l'autotest doit être complété par un test PCR.

C'est pour qui ?

Pour toute personne asymptomatique de plus de 18 ans n’ayant pas validé un schéma vaccinal complet, non immunisée ou non cas-contact, souhaitant réaliser une ou plusieurs activités soumises au pass sanitaire (aller dans un lieu ou un événement culturel ou sportif, faire la fête, aller au bar ou au restaurant...), ou travaillant dans un lieu ou événement appliquant le pass sanitaire. Le pass sanitaire délivré n'est valable que 72 heures.

C'est quand ?

A partir du 14 septembre 2021 :

De façon exceptionnelle :

Comment y accéder ?

Les autotests supervisés sont gratuits et en accès libre. Un questionnaire est à remplir à l'arrivée sur le site. 

La municipalité a décidé de mettre en place ces centres "en prévision des événements de la rentrée, afin de ne pas pénaliser les personnes qui n'ont pas encore été totalement vaccinées, et que ces événements puisent se dérouler en toute sérénité et sécurité sanitaire".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société