REPLAY. Stations de ski : y aura-t-il de l'électricité cet hiver ? A revoir dans dans le JT de France 3 Alpes

replay

Inquiets de l'envolée des prix de l'énergie, les représentants des stations s'en remettent désormais au gouvernement. Une réunion s'est tenue mardi au ministère de l'Economie. A revoir dans le JT de France 3 Alpes.

Y aura-t-il de l'électricité cet hiver ? C'est la question que se posent les responsables de stations de sports d'hiver. Ils ont été rassurés mardi 6 septembre par le gouvernement au cours d'une réunion avec des représentants de la profession. Pas de coupures annoncées, mais des factures qui s'envolent.

"On n'a pas de maîtrise sur le prix de l'énergie et on voulait savoir comment obtenir un bouclier tarifaire qui nous permettrait d'ouvrir notre industrie de la neige pour l'hiver prochain", explique Jean-Luc Boch, maire de La Plagne et président de l'Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM).

Dans la station savoyarde, des mesures seront prises dès cette saison pour économiser 10 à 20 % de la consommation. Les télésièges, infrastructure la plus énergivore, tourneront à une cadence réduite. Mais ces mesures seules ne suffiront pas à assurer l'équilibre face au prix du mégawattheure qui s'envole, parfois multiplié par 10.

Après une série de réunions à Paris, avec plusieurs ministères, une réponse et des mesures gouvernementales devraient être annoncées vendredi 9 septembre.

Une piscine basse consommation va bientôt ouvrir à Bourgoin-Jallieu

C'est une autre conséquence de l'explosion des prix de l'énergie, plusieurs dizaines de piscines publiques ont été contraintes de fermer leurs portes en France. Mais à Bourgoin-Jallieu, en Isère, la première piscine BEPOS - à énergie positive - de France va ouvrir ses portes d’ici quelques jours. Une piscine qui, sur un an, devrait produire autant d’énergie qu’elle en consomme.

Un nouveau dispositif d'accueil au campus universitaire de Grenoble

C'est la rentrée étudiante à l'université Grenoble-Alpes. Quelque 60 000 jeunes débarquent sur le campus, dont 10 000 bacheliers. Des jeunes parfois un peu perdus, d'où la mise en place du dispositif d'accueil iCampus encadré par 25 étudiants pour renforcer les points d'information.

Un hypermarché de proximité ferme à Bourgoin-Jallieu

A Bourgoin-Jallieu, un hypermarché de proximité situé dans le centre-ville, le seul installé depuis 5 ans, va fermer ses portes faute de rentabilité. Une mauvaise nouvelle pour les habitués et les 35 employés menacés par la fermeture.

Le Quadrix, un fauteuil tout-terrain pour profiter de la montagne

C'est une initiative développée pour continuer à profiter de la montagne, même avec une mobilité réduite : un fauteuil tout terrain (FFT), adapté à chaque personne. Le Quadrix a été imaginé par un Haut-Savoyard lui-même paraplégique depuis un accident de voiture. Tout est fabriqué sur-mesure dans un atelier près d'Annecy pour s’adapter aux besoins de chaque client.

Deux passionnés rénovent la ferme Berlioz

La ferme Berlioz, c'était un chef d'œuvre en péril, un monument historique qui a bien failli disparaître. C'est pourtant dans ce bâtiment, à La Côte-Saint-André (Isère), que le compositeur Hector Berlioz a passé une partie de son enfance, où ses parents, surtout, aimaient s'adonner à leurs passions champêtres. Deux passionnés ont entrepris de rénover l'édifice.

Portrait d'Angèle François, une harpiste de rue

Vous l'avez peut-être croisée si vous vous êtes baladé dans le centre d'Annecy, ou plutôt, vous avez peut-être entendu les notes d'un instrument que l'on a peu coutume de voir. Angèle François, harpiste de rue, s'est installée dans la Venise des Alpes. Cette musicienne de 20 ans joue très souvent dans la vieille ville pour partager sa passion pour cet instrument au plus grand nombre.

Canicule : les glaciers du Mont-Blanc, un désastre vu du ciel

Bossons, Bionnassay, glacier du Géant… Tous les glaciers du Mont-Blanc portent les stigmates du réchauffement climatique et d'un été 2022 caniculaire jusqu'en altitude. Les images de drone, tournées par notre journaliste Maxime Quemener, révèlent des paysages d’une beauté aussi captivante que désolante.