• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Une start-up de Chambéry invente une machine à nettoyer les vélos

Il a fallu 18 mois à Anthony Veuillet pour mettre au point sa machine à nettoyer les vélos. / © Salev
Il a fallu 18 mois à Anthony Veuillet pour mettre au point sa machine à nettoyer les vélos. / © Salev

Un Chambérien de 38 ans vient de lancer la commercialisation de Salev, une machine destinée au nettoyage des vélos. Elle a été présentée pour la première fois au Roc d’Azur mi-octobre, le plus grand salon du VTT au monde.
 

Par Anne Hédiard

C'est en voyant un ami, fan de vélo, nettoyer son précieux deux-roues dans la baignoire de l'appartement familial, qu'Anthony Veuillet a eu l'idée de créer sa machine.

18 mois plus tard, Salev est né.

Fini le vélo sale dans le coffre de votre voiture après la ballade, fini les lavages au jet d’eau à la fin de vos randonnées ou les lavages au jet haute pression dans les stations réservées aux voitures ... La solution proposée par Anthony est pratique et rapide.

Vous entrez votre vélo dans une boîte, vous fermez la porte ... et 50 secondes plus tard vous le récupérez tout beau tout propre !
 
Le vélo est nettoyé avec une pression limitée pour le préserver. La machine est utilisable aussi pour les vélos électriques / © Salev
Le vélo est nettoyé avec une pression limitée pour le préserver. La machine est utilisable aussi pour les vélos électriques / © Salev

Anthony a lancé la commercialisation de Salev mi-octobre à l'occasion du salon Roc Azur de Fréjus, le plus gros salon du VTT au monde. Et son invention a reçu semble-t-il un très bon accueil.

Il cherche maintenant à vendre son invention aux stations de ski, magasin de vélos, loueurs, revendeurs, campings, office de tourismes ...








 

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus