Les Cyclo'porteurs de Chambéry pédalent pour tout et pour tous

© Nathalie Rapuc
© Nathalie Rapuc

"Les Cyclo'porteurs" sont un collectif de personnes, d'entreprises et d'associations tournées vers "la promotion des activités à mobilité humaine cycloportées". Autrement dit, des femmes et des hommes persuadés que la vie change au rythme des coups de pédales.   

Par Nathalie Rapuc

Sur l'agglomération chambérienne, de plus en plus de cylo'porteurs font leur apparition. Des entrepreneurs se mettent au 2 voire 3 roues. On compte ainsi une dizaine d'activités à vélo répertoriée par le collectifcomme les animations musicales, la restauration, la livraison, la récupération de skis pour les rénover, l'organisation de voyages à bicyclette...

François Kohler, "Tonton livraison"

© Nathalie Rapuc Le moins que l'on puisse dire, c'est les protagonistes de cette aventure ont des profils très variés. François a par exemple une formation d'ingénieur. Après un passage dans un bureau d'étude, il a décidé de changer de vie et de lancer son entreprise de livraison à vélo. L'indépendance, les rencontres donnent une saveur nouvelle à son quotidien. Pour lui, travailler à vélo, c'est se faire plaisir, allier efficacité et bonne humeur!

Régulièrement, il va au marché pour livrer les légumes. On fait aussi appel à lui pour la livraison de journaux communaux. En activité depuis 4 ans, il fait des bénéfices depuis 2 ans.

Reportage Nathalie Rapuc et Dominique Semet
Les Cyclo'porteurs de Chambéry
Intervenants: François Kohler, cyclo'porteur/livreur; Pascale Baudinet, traiteur bio; Stéphane Arnaud, cafetier ambulant


Un café comme en Italie!

© Nathalie Rapuc Pour Stéphane Arnaud, les motivations sont différentes. Il a longuement hésité entre voiture de collection et camion pour finalement choisir le triporteur pour son activité. Cet ancien technicien chez une grande marque italienne de café a pensé que, stratégiquement, le vélo permettait de s'installer plus librement sur les places de la cité savoyarde.

Ce grand connaisseur de café a rénové un percolateur des années 60 pour l’installer sur batterie dans sa cabine. C’est lui qui a conçu entièrement ce vélo en 2 mois. Un style "Dolce Vita" qui suscite la curiosité autour de son vélo. En activité depuis l’hiver dernier, il espère que son affaire deviendra bientôt rentable.

A lire aussi

Sur le même sujet

L'Université Grenoble Alpes veut provisoirement héberger les migrants dans d'anciens locaux

Près de chez vous

Les + Lus