• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le fixie, vélo à pignon fixe, trouve sa place à Grenoble

© Nathalie Rapuc
© Nathalie Rapuc

Le fixie, l'un des ancêtres du vélo, revient à la mode en France. Depuis 2010, on en voit de plus en plus dans les centres-villes. A Grenoble, l'une des villes les plus plates de France, une communauté s'est même créée autour du vélo à pignon fixe. 

Par Nathalie Rapuc

Qu'est ce qu'un fixie?

Le pignon fixe est apparu après les draisiennes (vélo sans pédale). C'est un vélo à pignon fixe, obligatoire pour les courses sur pistes, sans frein, à transmission directe. Pas de roue libre. Pour freiner, il faut utiliser la force de ses jambes, qui sont entraînées jusqu'à arrêt complet.

Dans les rues de Grenoble, de plus en plus d'adeptes se mettent au fixie, à un point tel qu'un magasin spécialisé a ouvert il y a quelques mois. Il faut compter environ 150 euros pour une conversion de son vieux vélo et 500 euros pour un neuf de bonne qualité, 650 euros pour un montage à la carte.

Des mordus

Vincent Jordana organise même des sorties de pratiquants en ville. De 3 personnes en 2011, ils sont passés à une vingtaine aujourd'hui. Vincent est vraiment un mordu, il collectionne les vélos dans son appartement du centre-ville. Il compte un "vélo taf", comme il dit, pour aller au boulot et le laisser dans la rue, sans craindre de se le faire voler, et un "vélo daily", de piste, avec lequel il fait ses balades et ses courses d'orientation.

Le passionné bricole dans son salon. En quelques minutes, il change le pignon de son fixie. 

Reportage Nathalie Rapuc et Dominique Semet
Le fixie, vélo à pignon fixe
Intervenants: Vincent Jordana; Arnaud Goyer, responsable de Dead is Hype bicyles workshop; Emilien Ducroux, mécano

Les coursiers de New-York l'ont remis à la mode

S'il a fait un retour remarqué en Amérique du Nord dans les années 90, c'est grâce aux coursiers new-yorkais qui l'ont choisi en raison d'une mécanique simplifiée, du peu d'entretien nécessaire, de la facilité de parking (simplement en bloquant la roue arrière avec un "U") et du déclipsage de la roue qui permet de l'emporter dans un sac à dos, histoire de procéder à la livraison sans craindre de se faire voler son outil de travail.

Sur le même sujet

Patrick Revelli explique ses choix

Les + Lus