• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Samedi noir sur les routes d'Auvergne-Rhône-Alpes : la circulation fluide en fin de journée

Des embouteillages aux abords des stations de ski sur l'A43 près de Chambéry, le 1er mars 2014. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Des embouteillages aux abords des stations de ski sur l'A43 près de Chambéry, le 1er mars 2014. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Pour ce deuxième week-end de chassé-croisé des vacances d'hiver, la circulation était difficile le samedi 24 février dans les départements du Rhône, de l'Ain, de l'Isère, de la Savoie et Haute-Savoie, a annoncé Bison Futé. 

Par C.C

Samedi 24 février, la région Auvergne Rhône Alpes est classée "noir" par Bison futé dans le sens des départs et rouge dans le sens des retours. Ce week-end, toute la France se déplace. La zone A (Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lyon et Poitiers) termine ses vacances, tandis que la zone C les poursuit et que la zone C les commence. 


En Isère, les difficultés se sont concentrées dans le secteur du Bourg d’Oisans, où la circulation était paralysée sur la D1091 à la mi-journée.

En Savoie, la trafic a été particulièrement dense, avec des ralentissements localisés notamment avant le tunnel de Dullin. Dans le sens des montées en stations, un bouchon s’est formé au niveau de la barrière de péage de Chignin, en direction de Chambéry. Sur l'axe Chambéry-Albertville, e trafic était par ailleurs important dans le sens des retours de stations avec un ralentissement au niveau du convergent entre les autoroutes A43/A430 à Aiton. 

Vers 18h, dans la vallée de la Tarentaise, dans le sens des montées en stations, le trafic est toujours très chargé avec des ralentissements entre Moûtiers et le tunnel du Siaix. Une régulation est mise en place sur la RN90 au niveau de la barrière de feux à la hauteur d’Aigueblanche. Bison Futé relevait également un bouchon avant d'arriver à Grenoble, et plus au Nord sur l'A40 au niveau de Bourg-en-Bresse en direction des stations du Mont-Blanc.

 

 


Une "mauvaise" qualité de l'air


Et l'intense circulation de la journée a conduit à une importante dégradation de la qualité de l'air, jugée "mauvaise" par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes dans les bassins lyonnais et grenoblois et dans la vallée de la Maurienne.  La météo calme n'a pas non plus permis une dispersion des particules fines.
 


Dimanche, "une amélioration est attendue sur l'ensemble de la région, elle sera plus nette sur les plaines où un flux de nord s'installe" que sur les Alpes, selon l'organisme de surveillance de la qualité de l'air.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus