• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Deux contrôleurs de bus agressés à Chambéry : leurs collègues font valoir leur droit de retrait

En fin de soirée vers 18 heures hier vendredi 22 avril un contrôle de billet a mal tourné sur la ligne 3, à l'arrêt Biche, à La Ravoire. Un homme s'en est pris aux deux agents de la ligne de bus. Ils ont dû être hospitalisés. Leurs collègues font valoir leur droit de retrait. Aucun bus ne circule.

Par I.G

L'enquête est confiée à la brigade de gendarmerie de Challes-les-Eaux. L'heure est aux auditions des victimes et à l'analyse des bandes-vidéo. Selon les premiers éléments ce serait un seul individu qui aurait attaqué à coups de poings deux contrôleurs qui lui demandaient son titre de transport et qui aurait ensuite caillassé un autre bus. Il a ensuite pris la fuite.

Les contrôleurs ont été blessés et hospitalisés. L'un des agents a notamment subi un traumatisme thoracique. 

Leurs collègues ont décidé de faire valoir leur droit de retrait : la circulation des bus de la STAC est jusqu'à nouvel ordre totalement suspendue.

Chambéry Métropole condamne cette agression

Dans un communiqué, Xavier Dullin, président de Chambéry métropole, et Josiane Beaud, vice-présidente chargée des transports, des  déplacements et du schéma de déplacement, expriment leur solidarité avec les victimes de cette agression, leurs proches et les agents du STAC, et condamnent fermement cet événement.

"Dans le cadre de l’exercice de sa compétence transports, la communauté d’agglomération de Chambéry métropole est attachée à ce que les agents du STAC exercent leurs missions dans des conditions de sécurité garantissant un service de qualité. Ils espèrent que l’enquête ouverte par la gendarmerie de Challes-les-Eaux ira à son bout et que la reprise du trafic sur le réseau STAC s’effectuera dans les meilleurs délais".




Sur le même sujet

Ain : incendie dans un élevage de poules à Rignieux-le-Franc

Les + Lus