Le domicile de l'avocat Me Ripert cambriolé à Détrier (Savoie)

Il venait tout juste de rentrer chez lui, à Détrier (Savoie), après son internement psychiatrique, quand Me Bernard Ripert a constaté qu'il avait été cambriolé. Il dénonce un nouvel "acte d'intimidation".

Me Ripert
Me Ripert © France 3 Alpes
Bernard Ripert est rentré chez chez lui, ce mercredi 25 mai en fin de journée, après une hospitalisation forcée en psychiatrie qui aura duré 3 jours. Sa femme est venue le chercher à Bassens (Savoie). Le couple est ensuite allé dîner à l'extérieur. A leur retour, ils ont retrouvé la porte de leur maison fracturée, mais rien n'avait été volé. "Même pas un billet de 50€ qui était pourtant laissé en évidence", raconte l'avocat.

Les gendarmes se sont rendus sur les lieux dès mercredi soir. L'avocat dénonce "un acte d'intimidation" et a porté plainte.

Me Ripert avait été interpellé lundi matin et placé en garde à vue à Grenoble pour des faits d'"intimidation envers un magistrat". Hospitalisé pour un problème d'hypertension durant sa garde à vue, une expertise psychiatrique avait conclu que son état justifiait "une hospitalisation sous contrainte", selon le parquet. C'est le Préfet de l'Isère qui a levé cette mesure. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société