Emmanuel Macron se rendra sur la 17e étape du Tour de France en Savoie

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes

Le chef de l'Etat sera en Savoie pour assister au passage du Tour de France lors de sa 17e étape, mercredi. Il s'agit de la seconde fois qu'Emmanuel Macron se rend dans les Alpes à l'occasion de la Grande Boucle.

Le président Emmanuel Macron se rendra dans les Alpes pour le Tour de France. A l'occasion de la 17e étape entre Grenoble et Méribel (Savoie), mercredi 16 septembre, le chef de l'Etat assistera à la course cycliste et sera notamment présent à l'arrivée. Une étape longue de 174 kilomètres, taillée pour les grimpeurs, avec un passage par le col de la Madeleine avant la ligne d'arrivée au col de la Loze.

Selon les informations de France 3 Alpes, confirmant une annonce de RTL, Emmanuel Macron arrivera à l'aéroport de Chambéry mercredi, d'où il prendra l'hélicoptère jusqu'à Aigueblanche (Savoie). Il empruntera ensuite la voiture du patron de la Grande Boucle, Christian Prudhomme, jusqu'à l'arrivée à Méribel. Le président assistera donc à la partie savoyarde de l'étape, sans passer par Grenoble ni l'Isère.

Il s'agit de la deuxième fois que le président assiste au passage du peloton dans les Alpes. En 2017, il s'était déplacé pour l'étape entre La Mure (Isère) et Serre-Chevalier (Hautes-Alpes), là aussi lors de la 17e étape du Tour.

 

Macron ne sera pas avec Prudhomme


Le président de la République Emmanuel Macron sera dans la voiture de François Lemarchand et non dans celle du directeur du Tour de France Christian Prudhomme. "Ce dispositif a été adopté afin d'éviter toute interprétation", quelques jours après l'isolement que s'est imposé le Premier  ministre Jean Castex venu sur le Tour dans les Pyrénées, a déclaré à l'AFP Christian Prudhomme.

Le directeur du Tour est revenu mardi à son poste après avoir été à l'isolement pendant une semaine à cause d'un test positif au Covid-19. Il a subi lundi un autre test dont le résultat a été négatif. La semaine passée, Jean Castex, en visite sur le Tour dans les Pyrénées, avait partagé la voiture de Christian Prudhomme. Il s'était ensuite mis également à l'isolement. Les deux tests de détection pratiqués le concernant ont été négatifs.

Mercredi, le directeur du Tour sera présent à l'arrivée d'Emmanuel Macron sur le Tour, avant la longue montée finale vers le col de la Loze, terme de cette étape au-dessus de la station de Méribel (Savoie). Le président de la République montera alors dans la voiture placée en ouverture de la course, qui sera occupée cette fois par François Lemarchand, lequel a remplacé Christian Prudhomme la semaine passée.