ENTRETIEN. Snowboard cross : "Gagner le globe de cristal, c'est un rêve qui me stimule", Chloé Trespeuch vise le sacre mondial

La snowboardeuse savoyarde, déjà double médaillée olympique, est en lice cette saison pour remporter le classement général de la coupe du monde. Un challenge qu'elle espère relever, 13 ans après ses débuts sur le circuit mondial.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

À bientôt 30 ans, Chloé Trespeuch réalise l'une des meilleures saisons de sa carrière avec deux victoires au compteur en snowboard cross, à l'Alpe d'Huez et à Gudauri, en Géorgie.

Ces succès lui ont rapporté de gros points au classement général, d'autant qu'elle est montée sur les autres marches du podium en signant une deuxième place lors de la deuxième journée en Géorgie et une troisième place en Suisse à St Moritz.

Au classement général, l'athlète de Val Thorens dispose donc de 105 points d'avance sur l'Italienne Michela Moioli et de 125 points sur l'Australienne Belle Brockhoff.

Les deux victoires de la régularité

"Je suis très contente de ce début de saison, j'ai été régulière, je suis allée chercher deux victoires, ce qui est assez rare pour moi parce que je suis souvent placée sur le podium mais il me manquait souvent ce petit truc en plus pour aller chercher une victoire", confie-t-elle à France 3 Alpes.

"Là, c'est la première saison où je vais chercher deux victoires donc j'espère que cela va continuer, je suis pour l'instant première du classement général mais il reste tout à faire parce qu'il reste sept étapes. Le challenge est grand mais c'est ce qui me stimule. C'est top", dit-elle.

Avec l'âge...la sérénité

Chloé Trespeuch porte donc le maillot jaune de leader de la coupe du monde. À un peu plus d'un mois de la fin de la saison, le spectre du globe de cristal se dessine de plus en plus clairement. Comment vit-elle cette pression supplémentaire ?

"Je pense que j'ai progressé cette année parce que je suis un peu plus détachée de ce classement par points qui peut parfois mettre un peu la pression : le fait de vouloir porter le maillot jaune et de vouloir à tout prix le garder le plus longtemps possible", dit-elle.

J'ai progressé dans la manière d'aborder les compétitions. J'ai gagné un peu en sérénité, mentalement. C'est l'expérience, c'est l'âge !

Chloé Trespeuch

leader du classement général de la coupe du monde de snowboard cross

"Donc, je fais vraiment étape par étape pour essayer d'optimiser chaque journée, chercher la performance sur le parcours et on fera les comptes à la fin. Mais, en tout cas, je me régale. J'ai progressé, cette année, dans la manière d'aborder les compétitions. J'ai gagné encore un peu en sérénité, mentalement. C'est l'expérience, l'âge ! Il faut bien que cela amène quelque chose en plus", indique la snowboardeuse dans un sourire.

"Cela fait treize ans que je suis sur la coupe du monde, il n'y a pas une saison qui se ressemble".

Le globe de cristal, "une très très grande valeur sportive"

Chloé Trespeuch a participé à trois Olympiades et rapporté deux médailles : l'une en bronze à Sotchi en 2014, l'autre en argent à Pékin en 2022. Mais elle n'a jamais remporté le classement général de la coupe du monde.

"C'est énorme le globe de cristal, c'est un rêve qui me stimule, qui me donne envie de progresser, de faire évoluer ma préparation physique, mentale, technique chaque saison", dit-elle.

Chaque étape de coupe du monde demande des compétences différentes donc cela demande à l'athlète d'être vraiment polyvalent, de bien gérer sa fatigue sur toute la saison

Chloé Trespeuch

en lice pour remporter le globe de cristal de snowboard cross

"C'est vraiment l'athlète qui est le plus complet parce que chaque étape de coupe du monde demande des compétences différentes donc cela demande à l'athlète d'être vraiment polyvalent, de bien gérer sa fatigue aussi sur toute la saison donc pour moi ça a une très très grande valeur sportive. Je ne l'ai jamais eu, j'ai parfois été très proche donc voilà c'est le rêve de cette année et rendez-vous en mars pour savoir si je l'ai réalisé", conclut-elle. 

Verdict fin mars au Canada

La coupe du monde de snowboard cross reprend le 1er mars en Sierra Nevada, en Espagne, puis les athlètes prendront la direction de Cortina d'Ampezzo en Italie, avant Montafon en Autriche, pour achever la saison au Canada.

C'est lors de l'étape de Mt. St Anne que le verdict devrait tomber fin mars, trois semaines avant le trentième anniversaire de Chloé Trespeuch.