L'étonnant succès des Karellis, en Savoie, l'unique station de ski associative d'Europe

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

La station des Karellis fait figure d'exception dans l'univers des stations de sports d'hiver ! Pas de pression immobilière, pas de lits froids et des collaborateurs salariés : un montage économique qui fait recette. 

Par France 3 Alpes

 
Familiale par essence, la station des Karellis a été créée en 1975 par la commune de Montricher-Albanne qui voulait avoir sa propre station. Son nom vient de la Karelle, une plante très répandue sur le plateau. Son développement, lui, est le fruit d'un état d'esprit...

La commune propriétaire de tous les terrains 


"On voulait absolument que tout le monde participe, que ce soit gagnant-gagnant [...] et un modèle économique tout à fait particulier, avec aucun propriétaire privé. La commune est propriétaire de tous les terrains, les hébergeurs ne sont propriétaires que de leurs murs, et le bâtiment revient, au bout de 99 ans, à la commune" détaille Sophie Verney, maire sans étiquette.  

Regroupés en coopérative, tous les commerces et restaurants appartiennent aussi à la station. Les bénéfices sont réinvestis pour l'entretien, le développement et la modernisation des Karellis... Et ceux qui gèrent et travaillent dans ces établissements sont tous salariés.

"J'ai un outil de travail, que j'appelle un jouet magnifique, que je n'aurais peut-être pas pu acquérir sur fonds privés. Même si ce n'est pas mon outil, je me sens totalement chez moi et investi pour en faire un commerce accueillant et où moi, j'ai plaisir à être tous les jours" sourit Serge de Mario dans son échoppe.

Moins de lits mais plus d'emplois 


Sur les 3000 lits que compte la station, 2600 appartiennent à des villages de vacances. Une particularité qui a son importance dans le modèle économique des Karellis.

"Il n'y a pas de volets clos, pas de résidences secondaires, donc tous les lits ici sont commercialisés, on crée beaucoup plus d'emplois qu'ailleurs avec un nombre de lits bien inférieur" précise Jean-Sébastien Dorel, directeur de la station. "On ne fait pas la même chose, notamment au niveau financier, car on réinvestit au niveau local". 

Une organisation qui ne se fait pas aux dépends du domaine skiable: les Karellis comptent aujourd'hui 60 km de pistes, quinze remontées mécaniques et une centaine d'enneigeurs.

Les résidences de vacances participent au fonctionnement et au développement de la régie des remontées mécaniques, en contrepartie de l'accès au domaine skiable pour leurs clients.

Du travail assuré pour les saisonniers 


Pour Christophe Baudot, directeur du domaine skiable, le fonctionnement de la station "change la donne, [...] nous avons pu, déjà l'année dernière, mais aussi cette année, embaucher 100% du personnel dès le début de saison. Pour un saisonnier, la paie de décembre est très importante."

Forte de son modèle si original, la station des Karellis construit de nouveaux projets : elle travaille actuellement à la mise en place d'une liaison pour 2018 avec Albiez-Montrond, une station voisine et complémentaire, tant au niveau de l'hébergement que du domaine skiable.

Les Karellis (Savoie), seule station de ski associative d'Europe
Intervenants: Sophie Verney, Maire de Montricher-Albanne (SE) ; Jean-Sébastien Dorel, Directeur de la station, Christophe Baudot, Directeur du domaine skiable ; Serge De Mario, Commerçant salarié Equipe: LONGHI-BERNARD Claudine, QUEMENER Maxime, CAILLAT Philippe

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus