Les Karellis, 40 ans de ski social en Savoie

Publié le Mis à jour le

Depuis 40 ans en Maurienne, la petite station des Karellis s'est positionnée sur un modèle associatif, avec des commerçants regroupés en coopérative. Ce "tourisme social" a beaucoup de succès, et même un projet d'extension vers sa voisine Albiez. 

Les Karellis ne proposent que 60kms de pistes, et 16 remontées. Mais grâce à une neige abondante, la station affiche complet pour ces vacances de février. Ici, tous les terrains appartiennent à la commune de Montricher-Albanne. La plupart des touristes viennent en pension complète. Du "tourisme social" en quelque sorte.

Ceux qui ne viennent qu'à la journée profitent d'ailleurs de prix abordables : comptez 26 euros pour un forfait adulte. Pour ses tarifs appartement-pension-forfaits tout compris, la station des Karellis est réputée l'une des moins chères des Alpes.

Et le magasin de la station propose l'équipement complet de ski alpin pour une quinzaine d'euros par jour seulement.

Le but est toujours le même depuis 40 ans : démocratiser les sports d'hiver.

Reportage Renaud Gardette, Frédéric Pasquette et Thao Huynh
durée de la vidéo: 01 min 48
40 ans de ski social

En fait, tout a démarré à la fin des années 60. Quand les habitants de Montricher s'inquiètaient du déclin de l'activité agricole. Le conseil municipal recherchait alors des investisseurs pour développer le tourisme hivernal.

Et un certain Pierre Lainé, avec l'association Renouveau, a su séduire les mauriennais. Il a proposé un développement "harmonisé". Aujourd'hui on dirait "durable". Un visionnaire ? En tout cas la station a été créée dans les années 70 sans spéculation, sans investissement de la commune, avec priorité des emplois aux habitants, et dans le respect de l'environnement naturel. L'expérience fut couronnée de succès !

L'histoire n'est pas finie. Depuis 2014, Renouveau est gérée par la S.A. Les Villages Clubs du Soleil, "acteur historique du tourisme social et familial". Certains s'inquiètent de l'avenir : comment va désormais évoluer l'idéal associatif ? Vers plus de rentabilité ?!

D'ici 2020, les touristes pourront peut-être relier directement la station voisine d'Albiez. Le nouveau domaine compterait alors une centaine de kilomètres de pistes. Les démarches administratives sont lancées.