Cet article date de plus de 4 ans

"Il y a une certaine tendance chez les imams à politiser à outrance l'Islam", Haoues Seniguer

Interview. Philosophe, chercheur et Maître de conférences à l'IEP de Lyon, Haoues Seniguer travaille depuis des années sur la radicalisation de l'Islam, et particulièrement sur les rapports entre politique et religion. Il pointe du doigt la responsabilité de certains responsables religieux.

Haoues Seniguer
Haoues Seniguer © France 3 Alpes

Pour le chercheur, les attentats de Paris ne sont absolument pas une surprise. "Le groupe Etat Islamique", explique Haoues Seniguer "avait même écrit noir sur blanc, dans tous ses écrits de propagande, que la France serait frappée. Dans ces textes écrits en français, en anglais, en arabe qui circulent sur internet, il y a toujours les mêmes mots clés: déshumanisation de l'autre, et sacralisation de la mort."

durée de la vidéo: 00 min 44
ENTRETIEN HAOUES SENIGUER

Une gradation mortifère"


Selon le chercheur, les attentats de Paris marquent "une gradation mortifère de la stratégie du groupe Etat Islamique. (...) Il s'agit d'épouvanter, mais aussi de susciter des réactions négatives vis-à-vis des musulmans qui évoluent dans la société française."

durée de la vidéo: 00 min 46
Interview Haoues Seniguer

Certains imams portent la responsabilité d'une politisation à outrance de l'Islam"


Le chercheur pointe du doigt la responsabilité de certains imams, dans le monde musulman en général, mais aussi dans l'hexagone: "On ne prêche pas directement pour le djihadisme, mais dans certaines mosquées, les responsables religieux, notamment sunnites, laissent parfois penser qu'il peut y avoir une justification à la violence (...), les jeunes qui s'embarquent dans le Djihad n'ont pas de connaissance théologique. Il n'y a pas ou peu de contre-discours théologique. Les religieux ont tendance à politiser à outrance l'Islam."

durée de la vidéo: 02 min 23
Interview Haoues Seniguer sur la radicalisation

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers terrorisme djihad attentats de paris