Incendie mortel de Courchevel : les parents d'une victime lancent un appel à témoins

Publié le Mis à jour le
Écrit par MF

Ambre, 24 ans, est l'une des rescapés de l'incendie mortel survenu le 20 janvier dans un bâtiment hébergeant des saisonniers de Courchevel. Depuis quatre jours, elle est blessée et hospitalisée au CHU de Grenoble. Ses parents ont lancé un appel à témoins. 

Jeune employée saisonnière, Ambre, 24 ans, a été grièvement blessée dans l'incendie mortel qui s'est produit à Courchevel (Savoie) dans la nuit de samedi 19 au dimanche 20 janvier 2019. 

Réveillée en pleine nuit par les flammes, "elle s'est retrouvée piégée dans sa chambre", raconte son père Alain Corci. Empêchée d'accéder aux étages inférieurs par la violence de l'incendie, elle a sauté du troisième étage et a atterri sur le béton. 

Hospitalisée depuis au CHU de Grenoble, elle souffre de multiples brûlures et fractures, et "n'a pratiquement pas de chance de remarcher un jour", selon son père. 
 

Ambre était employée pour la saison comme assistante gouvernante à l'hôtel Saint-Roch pour le compte du groupe Tournier, propriétaire du bâtiment où elle était logée avec une cinquantaine d'autres saisonniers. 

Selon son père, ce bâtiment n'était pas aux normes. "Pas de détecteurs de fumée, les extincteurs ne marchaient pas, et les issues de secours étaient verrouillées", détaille-t-il.

En colère, ses parents ont lancé un appel à témoins sur Facebook. "Nous ne sommes pas là pour interférer sur l'enquête policière", explique Alain Corci. "Mais on veut prouver que ce logement est insalubre depuis des années. Que ce soit un acte criminel ou accidentel, il n'y avait aucune chance pour qu'il n'y ait pas de victime vu l'état du bâtiment".
 
L'enquête est toujours en cours. Des prélèvements ADN ont eu lieu, ainsi que de nombreuses auditions de témoins. Mais les enquêteurs ne privilégient pour l'heure aucune piste. 

Reportage Gilles Ragris, Didier Albrand, Laetitia Di Bin :
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité