• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'appellation Vin de Savoie Chignin-Bergeron a désormais sa délimitation

12 ans qu'elle attendait d'être officiellement délimitée. L'appellation Chignin-Bergeron a désormais des contours dessinés sur trois communes savoyardes. Une décision de l'Institut national de l'origine et de la qualité qui "valide" ainsi l'identité du sol et la qualité du vin.  

Par Céline Aubert

Le Chignin-Bergeron est un vin blanc de Savoie qui a désormais une aire géographique bien définie, au sein de l'appellation Vin de Savoie qui comprend 15 crus. Qu'on se le dise, sa zone de production est fixée sur les communes de Chignin, Francin, et Montmélian. 

La dénomination Chignin-Bergeron date en fait de 1973 mais l'appellation n'avait curieusement pas de délimitation officielle. C'est chose faite. L'Institut national de l'origine et de la qualité, l'INAO (l'Institut national de l'origine et de la qualité) a validé le périmètre précis, ce qui offre une protection au vignoble mais lui donne aussi de la valeur.

Reportage Florine Ebbah, Maxime Quémener, Jean-Jacques Picca
Délimitation de l'appellation Chignin Bergeron
Internenants : Denis Berthollier, vigneron; Michel Quenard, Président du syndicat des vins de Savoie

L'un des secrets du Chignin-Bergeron repose sur la roussanne. Ce cépage blanc, originaire de Montélimar, est utilisé en Savoie, en Languedoc et en Roussillon. La vigne pousse très bien sur un sol calcaire, maigre et caillouteux et préfère être taillée courte. En France, la roussanne est aussi appelée fromenteau, barbin, et donc bergeron. 

Selon les spécialistes, le vin issu de la roussanne dégage un arôme rappelant celui du café, du chèvrefeuille, de l'iris et de la pivoine.

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus