La nouvelle charte du parc de la Vanoise validée par Ségolène Royal

Alors que le débat sur le développement des stations de sport d'hiver à l'intérieur du parc de la Vanoise a trusté les discussions ces derniers mois, la nouvelle charte vient finalement d'être validée par la ministre de l'Ecologie. Il s'agit des règles de protection et de vie dans l'aire du parc. 

Le décret approuvant le renouvellement de la charte du parc de la Vanoise a été publié au Journal Officiel ce mercredi 29 avril au matin. 

Le plus ancien parc national de France, créé en 1963, est un "bien commun", explique-t-on au ministère, "au caractère marqué par ses sommets et glaciers mais aussi par de nombreux alpages où l'Homme reste présent et contribue à la gestion des paysages et de la biodiversité".

Élaborée par le conseil d'administration du parc, la nouvelle charte a été débattu par les 29 communes des hautes vallées de la Maurienne et de la Tarentaise, les professionnels de la Montagne et les habitants.

Préservation d'espèces sensibles, mesures agri-environnementales, gestion de zones humides, actions en faveur de la transition énergétique, produits touristiques labellisés "Esprit parc national"… voilà quelques exemples d'actions concrètes initiées par la charte.
   

>>> Lire le dossier de la charte du parc de la Vanoise


L'aire optimale d'adhésion de 146.500 hectares est marquée par une forte présence des stations de sports d'hiver d'où le débat qui s'est engagé en amont de cette signature. Certains maires trouvaient que le projet de charte impliquait trop de contraintes susceptibles d'entraver le développement économique de la montagne. 23 des 29 communes concernées s'étaient même prononcées contre à la première lecture du projet. 

Maintenant que la charte a été validée par le Gouvernement, les conseils municipaux vont devoir se prononcer sur leur adhésion. Les communes ont 4 mois pour délibérer.