• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rythmes scolaires: la grève des parents se fait entendre en Savoie

Des pancartes pour dire non à la réforme / © DR
Des pancartes pour dire non à la réforme / © DR

Il y a ceux qui font grève car ils sont déjà passés aux 4 jours et demi: des instits, des animateurs et même à la cantine... Et puis, il y a ceux qui redoutent le passage aux nouveaux rythmes scolaires, notamment des parents. Ce mercredi 13 novembre, la mobilisation touche pas mal d'écoles. 

Par Franck Grassaud

En Savoie, à Saint-Thibaud-de-Couz, il faisait frais ce matin, mais enfants et parents avaient décidé de faire l'école buissonnière. C'était ainsi prévu. Pas question de mettre les bambins à l'école, la journée devait servir à protester et à débattre autour des nouveaux rythmes scolaires. Des rythmes imposés en 2014 à toutes les écoles de France. Les pancartes affichées en façade en disait déjà long sur la position de ces parents: "Pour des enfants en forme, halte à la réforme!"

Dans cette petite commune, sur 125 élèves, 109 n'ont pas été scolarisés ce mercredi. Pourtant, la journée devait servir à rattraper le lundi de la rentrée. C'est dire si ce passage à la semaine de 4 jours et demi tracasse. Non loin de là, les parents de Saint-Cassin se sont aussi retrouvés. Il manquait 69% des élèves dans cette école.

DMCloud:126193
Grogne contre les rythmes scolaires
Intervenants : Lydie Hollande, Mère d'élève; Denis Blanquet, Maire de Saint-Thibaud-de-Couz (SE); Nelly Barroso Inspectrice de l'Education Nationale

Ce mercredi, certaines sections départementales du SNUipp-FSU appelaient aussi à la grève. Le syndicat réclame un assouplissement du décret sur les rythmes pour permettre aussi d'autres organisations, et une table ronde avec tous les acteurs pour résoudre les difficultés. Il prône une grève nationale unitaire début décembre.

Jeudi, d'autres sections du SNUipp-FSU appellent à la grève. CGT, FO, Sud et Faen, minoritaires dans l'éducation, appellent en même temps à une grève nationale pour l'abrogation du décret. La CGT, première dans la fonction publique territoriale et Sud, appelle aussi les animateurs et Atsem (aides en maternelle) à la grève nationale: la cantine et autres activités périscolaires pourraient être perturbées.


A lire aussi

Sur le même sujet

Opération prévention incendie à Mirabel-et-Blacons, dans la Drôme

Les + Lus