Savoie : cinq mois après un incendie criminel, le centre bouddhiste Karma Ling renaît de ses cendres

© Xavier Schmitt - France 3 Alpes
© Xavier Schmitt - France 3 Alpes

A Arvillard, en Savoie, l'activité a repris au centre spirituel bouddhiste Karma Ling, ravagé par un incendie criminel en décembre dernier. Les travaux de reconstruction ont pu démarrer grâce à des dons importants.

Par MF

Dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre 2017, l'institut Karma Ling est victime d'un incendie, à Arvillard (Savoie). Le feu ne fait pas de victime mais provoque des dégâts importants : les trois étages du bâtiment principal sont ravagés. 


Cinq mois après les faits, la vie reprend son cours au sein du centre bouddhiste, avec l'ouverture d'un séminaire - le premier depuis l'incendie. "On s'est battu tout l'hiver pour faire vivre le lieu", explique Nicolas Novel, responsable communication de la communauté. "Voir les séminaires qui reprennent, voir des gens qui habitent le lieu à nouveau, c'est un grand plaisir pour nous."

150 000 euros de dons

Le bâtiment principal abritait les salles de pratique, de méditation, temples, bureaux, cuisine et salle de restauration. En attendant sa reconstruction, des tentes et des chapiteaux ont été installés en extérieur afin d'offrir une solution temporaire aux pratiquants.

C'est un énorme élan de solidarité qui a permis de démarrer les travaux de reconstruction. En décembre dernier, les dirigeants de l'institut Karma Ling avaient lancé un appel aux dons, une semaine après l'incendie criminel.

"On ne s'attendait à pas à une telle générosité", reconnaît Nicolas Novel. "On a eu 150 000 euros de dons, mais aussi des dons matériels qui nous ont permis de passer l'hiver, et puis des pensées, amour et compassion qui nous ont beaucoup touché".
 

Réouverture centre Karma Ling
Nicolas Novel, responsable communication du centre Karma Ling ; Tiphaine Marchal, pratiquante du séminaire ; Lama Lhundroup, directeur des études bouddhistes


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus