Savoie : un xylophone géant de 8 mètres de long fait vibrer le cœur des Bauges

Ce "Tronc Sonné", en place à Aillon-le-Jeune en Savoie entre mercredi 30 septembre et ce vendredi 2 octobre, souhaite sensibiliser au sort des forêts, exploitées par l'homme tout en lui étant vitales.
Le "Tronc Sonné" à Aillon-le-Jeune en Savoie le 30 septembre.
Le "Tronc Sonné" à Aillon-le-Jeune en Savoie le 30 septembre. © Franec 3 Alpes
Vivre le bois, le sentir à travers le son... C'est l'objectif de ce xylophone modèle géant, installé depuis ce mercredi 30 septembre dans la salle de l'Europe à Aillon-le-Jeune en Savoie. Au milieu du massif des Bauges et de ses forêts, les enfants "remettent en question leur relation avec le bois". Ce sont les mots de l'artiste musicien Yann-Gaël Poncet, créateur de cette installation.

L'instrument se présente comme un chemin à l'intérieur de l'arbre. Une sorte de tunnel aéré de 8 mètres de long, ponctué d'arcades de bois d'où pendent des lamelles de bois de différentes tailles, de différentes couleurs. Et dans ce tunnel, les jeunes visiteurs sont invités à taper sur ces plaquettes avec un "woodblock", un trivial morceau de bois, pour produire toutes sortes de sons sourds, graves ou aigus, forts ou faibles, pendant que l'artiste joue de son "violon automnal".
 

Une expérience immersive pour sensibiliser

"C'est comme un arbre à terre, et pour lui redonner vie, on tape sur les branches", interprète Liléa, 8 ans, jeune résidente des Aillons. Avec ses deux soeurs et son petit frère, elle est venue participer à cet atelier pas comme les autres. Et pour les quatre enfants, l'instrument évoque la nature. "Ca me rappelle une balade qu'on faisait souvent", se souvient Samuel, 6 ans.Pour Lou, 10 ans, la structure doit nous rappeller "qu'il faut faire attention, parce que la nature a une vie". 

Yann-Gaël Poncet, de son côté, se réjouit que son message passe aussi bien auprès des enfants. Ce défenseur de l'environnement témoigne d'un "attachement aux arbres, voire d'un besoin physiologique". Après des années de spectacles sur le monde des arbres, il a décidé de passer au stade suivant : l'expérience immersive et interactive, qui a fait naître ce xylophone de 8 mètres de long.
 

Voyage, voyage

Son nom officiel : "le Tronc Sonné". "C'est un jeu de mots qui rappelle l'activité de l'homme sur l'arbre, qu'on exploite, tout en réfléchissant à la relation avec l'arbre, qui est notre plus bel allié sur Terre avec l'océan, parce qu'ils produisent l'oxygène qu'on respire", détaille l'artiste. 

Une relation entre homme et arbre encore plus forte pour un musicien :

L'arbre m'a donné mon violon. On fabrique un violon avec quatre essences de bois. Pour réussir l'instrument, il faut se mettre en sympathie avec les arbres.

Yann-Gaël Poncet

Le "Tronc Sonné" reste à Aillon-le-Jeune dans le parc régional des Bauges jusqu'à ce vendredi 2 octobre, avant d'initier un long voyage au gré des invitations. Dont, peut-être bientôt, celle du musée des Confluences à Lyon. 

Retrouvez le reportage de Damien Borrelly et Frédéric Pasquette : 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture écologie environnement