Ski alpin : première victoire de l'hiver pour Clément Noël, à quelques jours du début des Mondiaux de Courchevel et Méribel

Dans une ambiance folle, Clément Noël a décroché la première victoire de son équipe cet hiver sur le slalom de Coupe du monde de ski alpin de Schladming, en Autriche, ce mardi soir. Un soulagement pour le skieur de Val d’Isère, dont le début de saison a été difficile.

Seulement 7e du premier tracé à 0''77 du leader Henrik Kristoffersen, Clément Noël a su renverser la situation, à l'image de son titre olympique acquis l'hiver dernier à Pékin (6e en première manche).

Grâce à une deuxième manche solide, mais imparfaite, et aux erreurs de quelques concurrents, le Français a décroché la 10e victoire de sa carrière en Coupe du monde, la première sur le circuit depuis décembre 2021, qui met fin à une période de doutes personnels et à une disette inquiétante pour les Bleus à quelques jours des Championnats du monde qui se tiendront du 6 au 19 février à Courchevel/Méribel.

"Ça fait vachement du bien, en deuxième manche, j'ai réussi à mettre les choses dans le bon ordre, être dans le combat, dans l'instant, le naturel, ne pas trop réfléchir. Mon ski était plus délié, plus fluide, plus naturel. C'est comme ça que je dois skier, mais quand on n'a pas la confiance à 100% parfois, on n'arrive pas à skier comme ça", a expliqué le Vosgien de 25 ans en zone mixte.

Un début de saison chaotique 

"Je n'ai jamais vraiment douté que j'avais le niveau pour revenir parmi les meilleurs, mais j'étais frustré par ce début de saison où tout s'imbriquait dans le mauvais sens. Un peu comme l'an dernier, donc j'avais l'impression de ne pas apprendre de mes erreurs" a-t-il convenu, après un début de saison chaotique (quatre sorties de piste, une 8e place, une 6e place et une 3e place).

Dans la folie nocturne de Schladming, où le public se masse tout autour de la piste, le Suisse Ramon Zenhäusern a pris la 2e place à un souffle du Français (à 0''07). Le Norvégien Lucas Braathen, 3e à 0''38, a déclenché les cris de jeunes groupies après s'être mis les Autrichiens dans la poche dès la veille au tirage au sort des dossards en portant un T-shirt du fan-club du héros local Manuel Feller, au pied du podium mardi.

Côté français, Alexis Pinturault a de nouveau sombré dès la première manche. Comme à Kitzbühel dimanche, le Savoyard a été éliminé faute d'avoir réussi à intégrer le top-30 du premier tracé. À 4''04 de Kristoffersen, il a immédiatement quitté l'aire d'arrivée, sans se changer, une rage contenue sur son visage, humilié par cet écart indigne de son palmarès. "Je me sentais assez bien. Ça m'embête un peu de ne pas être rapide quand je me sens bien. Je vais regarder la vidéo, il y a sûrement des choses que je n'ai pas bien faites, et essayer de les corriger", a lancé le champion olympique en zone mixte.

Ce mercredi, les skieurs vont enchaîner avec un géant dans la station autrichienne.

Article écrit avec AFP.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité