Le restaurant " Chez Laurette" ravagé par les flammes à Bourgneuf en Savoie

Le restaurant "Chez Laurette" à Bourgneuf en Savoie a été complètement ravagé par un incendie, ce lundi 11 octobre juste après minuit. Les pompiers ont bataillé pour éviter la propagation des flammes à la maison voisine. Il n'a pas de blessé mais tout est détruit. Le propriétaire est sous le choc.

Ce sont des riverains qui ont donné l'alerte pour prévenir les pompiers.Vers une heure du matin, ce lundi 11 octobre, le bâtiment du restaurant " Chez Laurette" situé en plein coeur de la commune de Bourneuf en Savoie est la proie des flammes. Quand les soldats du feu arrivent sur place, l'incendie fait rage et s'est largement répandu sur tout l'établissement de 150 mètres carré. 25 pompiers et 3 lances à incendie vont batailler tout le reste de la nuit jusqu'au petit matin pour tenter de maîtriser le sinistre et surtout d'éviter la propagation et l'embrasement de la maison voisine.Fort heureusement, l'établissement était fermé et vide, il n'y a donc pas de blessés à déplorer mais tout est détruit. 

Joint par téléphone, le propriétaire du restaurant Sébastien Guérin complètement désemparé nous confie qu'il est sous le choc devant l'étendue des dégâts. "On avait entamé pendant la fermeture du confinement une remise en question avec l'envie de travailler moins mais mieux "

Le restaurant qui faisait jusqu'à 70 couverts avait réduit un peu la voilure en proposant des assiettes plus élaborées presque en semi-gastro. "On avait envie aussi de faire évoluer le lieu avec une brocante, épicerie locale et traiteur tout en continuant à proposer notre distributeur de plats à l'extérieur. Ma cuisine, c'est des petits plats simples  avec des produits frais, locaux et des traditions comme les cuisses de grenouille"

Pour l'heure, impossible de savoir ce qui déclenché l'incendie. " C'est probablement accidentel, dit Sébastien Guérin  qui a été entendu par les gendarmes " ce serait parti des réserves, un court-circuit, une surchauffe, on ne sait pas"

En attendant le passage de l'expert et le verdict des assurances, le cuisinier ne peut se résoudre à baisser les bras et envisage pour garder le contact avec ses clients de pourquoi pas lancer un petit food-truck avant de rebondir et de repartir.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers