VIDEO. Déconfinement : les patineurs français reprennent l'entraînement à Courchevel, à l'heure du coronavirus

La patinoire de Courchevel a fait le plein de sportifs de haut niveau. Les patineurs français, dont plusieurs membres de l'équipe de France, ont fait leur retour sur la glace. Parmi eux, le champion isérois Kevin Aymoz.
Les patineurs de l'équipe de France ont repris l'entraînement à Courchevel.
Les patineurs de l'équipe de France ont repris l'entraînement à Courchevel. © France 3 Alpes
Finies les vacances forcées. Les patineurs français, de retour sur la glace de Courchevel (Savoie), ont retrouvé leurs sensations, mardi 2 juin. De 6 heures du matin jusqu'à 20h30, les séances s'enchaînent pour rattraper le temps perdu. Champions venus de tout l'Hexagone et membres de l'équipe de France s'entraînent par groupes de dix environ.

Des séances presque normales, à quelques détails près. Si le couple de danse sur glace Thauron-Galyavieva se prépare comme à l'habitude, ce n'est pas le cas de tout le monde. Eux étaient confinés ensemble, mais pas Denys Strekalin et Cléo Hamon qui doivent patiner de concert, en restant à distance réglementaire. Mesures sanitaires dues au coronavirus obligent.

"On continue de patiner, on fait le maximum en parallèle parce que c'est aussi important qu'on travaille la connexion, mais à distance, estime Cléo Hamon. On n'a pas le droit de se toucher donc c'est un petit peu compliqué, mais c'est déjà bien qu'on soit là pour patiner."
 
Déconfinement : les patineurs français reprennent l'entraînement à Courchevel

 

Kevin Aymoz de retour chez lui


L'Isérois Kevin Aymoz, lui, a quitté la Floride où il s'entraînait pour vivre le confinement près de Grenoble, dans sa famille. Il a donc vécu sans caresser la glace pendant près de deux mois. Le triple champion de France a dû annuler près de 50 galas prévus pendant cette période.

"Il faut se ré-habituer aux patins. Avoir les pieds enfermés dans les patins, c'est une habitude à prendre (...) Mais ça ne se perd pas, il faut s'entraîner et ça revient petit à petit, témoigne le champion. On reprend les basiques sur glace, on n'a pas souvent le temps de reprendre tous ces basiques correctement, donc là, il faut prendre le positif et la chance de ce moment pour travailler à fond."
 
Kevin Aymoz a retrouvé la coach de sa jeunesse, et la complicité est revenue entre les deux. Une coach heureuse de voir tous les athlètes assez affûtés. "Ils n'ont pas arrêté complètement parce qu'ils avaient une préparation physique par Internet et de la danse, tout ça par Internet. C'est des cours qu'on a mis en place, on s'est adapté à la situation afin qu'ils ne soient pas trop rouillés pour reprendre", explique Françoise Bonnard.

Tout ce petit monde a bien sûr des fourmis dans les patins. Mais pour l'instant, impossible de savoir avec certitude quand aura lieu le prochain gala ou la prochaine compétition.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patinage sur glace sport déconfinement société