VIDÉO. Le batteur Manu Katché livre un solo sur les hauteurs des Arcs pour défendre la culture et la montagne

Le batteur Manu Katché s'est adonné à un solo sur les hauteurs de la station des Arcs (Savoie). Comme un message de soutien à la culture et la montagne, deux secteurs sinistrés par la crise.

Le batteur Manu Katché à 2300 mètres d'altitude pour défendre la culture et la montagne.
Le batteur Manu Katché à 2300 mètres d'altitude pour défendre la culture et la montagne. © Andy Parant

Une parenthèse musicale à 2 300 mètres d'altitude. Sur les hauteurs de la station des Arcs, en Savoie, Manu Katché vient rompre le silence d'une montagne déserte avec un solo au sommet. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le batteur fait revivre la culture au milieu de la montagne. Deux secteurs à l'arrêt du fait de la crise sanitaire. "Dans le moment qu'on traverse, c'est un joli message de réaliser une performance musicale au milieu de la montagne", nous explique l'artiste, auteur-compositeur, parolier et interprète.

Une vue plongeante sur la vallée, quelques plans de télésièges vides et derrière lui, le mont Blanc. Un environnement inhabituel pour le musicien, au cœur d'une "nature dans toute sa splendeur". "Ce n'est qu'une vidéo, mais pendant ces 3 minutes 30, on est ailleurs", raconte Manu Katché qui se rappelle avoir été "estomaqué en découvrant ces images magnifiques".

durée de la vidéo: 03 min 21
Summit Drums - Manu Katché aux Arcs ©Philéas Images

Le batteur a passé la journée en altitude, profitant d'une fenêtre inespérée entre deux épisodes neigeux. Entre le froid, le vent et le manque d'oxygène, il a fallu s'adapter. "Je n'avais jamais joué en plein air toute une journée seul", décrit le musicien qui enchaînait les pauses pour se réchauffer. Au fil de la journée, quelques randonneurs à ski se sont approchés de ce concert en plein air, étonnés. "Ils n'avaient jamais vu un batteur au milieu de la montagne", s'amuse Manu Katché, lui-même amateur de glisse. "L'avantage, c'est que j'ai pu descendre de là à ski !"

Avec cette vidéo, le batteur veut "faire rêver" les spectateurs, "rapprocher les gens", ceux qui attendent impatiemment la réouverture des salles de concert. Même si elle ne remplace pas une performance sur scène. "La raison pour laquelle j'aime la musique, c'est le partage avec le public. Ce n'est que de l'émotion, la musique", décrit Manu Katché.

"Frustré" par la crise et ses restrictions, il espère néanmoins que de nouvelles initiatives vont émerger de cette période. "Est-ce que j'aurais fait cette vidéo s'il n'y avait pas eu de crise sanitaire ? Pas sûr, estime-t-il. Finalement, cette période permet d'oser certaines choses. J'aurais pu passer à côté, mais je suis fier de l'avoir fait."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stations de ski économie tourisme culture musique