Cet article date de plus de 7 ans

Vive émotion à Méribel en Savoie après l’accident de Michael Schumacher

L'accident de Michael Schumacher est dans toutes les conversations, ce lundi 30 décembre, et suscite une forte émotion dans la station de Méribel en Savoie où le pilote vient chaque année depuis dix ans.
Par petits groupes, les skieurs s’arrêtent au bord des pistes du Mauduit et de la Biche. Du bout de leur bâton, ils pointent l’endroit où Michael Schumacher a chuté dimanche matin. En Français, en Allemand et en Anglais, tout le monde évoque l’accident. Chacun y va de son commentaire, jusque dans les commerces de la station. "On entend les clients parler de sa chute. Les gens sont quand même affectés", confie une boulangère.


Michael Schumacher est un habitué de la station savoyarde qu’il préfère à sa voisine Courchevel, jugée trop médiatique. Il possède un chalet dans une résidence privée et y passe chaque année les fêtes de Noël avec sa famille. Méribel, c’est un peu sa seconde maison. "J’ai fait le nouvel an de Michael Schumacher deux années de suite", se souvient un restaurateur, "il faisait travailler beaucoup d’artisans du coin et d’ouvriers allemands. C’était quelqu’un de très investi à Méribel".

Il connaissait parfaitement bien la station"


« Il connaissait parfaitement bien la station et parfaitement bien les pistes. C’était quelque chose d’habituel pour lui », a confié le directeur de la station Christophe Gernigon-Lecomte. Mais, selon un pisteur souhaitant rester anonyme, cet hiver la hauteur de neige est inférieure aux années précédentes à la même époque.

durée de la vidéo: 00 min 31
Le lieu de l'accident filmé depuis un téléphérique

Une enquête a été ouverte sur "les circonstances et les causes de l'accident de ski", a indiqué le parquet d'Albertville confirmant que l'accident s'était produit dans une "zone hors-piste sur laquelle des rochers étaient enfouis en partie, ou en totalité, sous la neige".


Michael Schumacher "a heurté violemment de la tête l'un de ces rochers après avoir chuté ou avoir été préalablement déséquilibré par un autre rocher", a précisé le parquet en indiquant que "la présence, le rôle ou l'action d'un tiers ne serait pas mis en cause".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
michael schumacher montagne faits divers