Cet article date de plus de 5 ans

Avec le "Street Art Fest", Grenoble fait parler ses murs

Pendant trois semaines, la capitale des Alpes est aussi et surtout celle de l’art urbain. Depuis le 8 et jusqu’au 26 juin, le "Street Art Fest" se propose de mettre en valeur la diversité de cette discipline.
Grenoble fête l’art de rue. Avec "Street Art Fest", une quarantaine d’artistes venus du monde entier déversent leur talent sur les murs de la ville. Chacun son style, chacun sa technique.

Parmi eux, Graciela Gonçalves Da Silva, alias Animalitoland, artiste argentine. Son truc à elle, ce sont les fanzines ou autres comics. Voilà quelques jours qu’elle a investi la façade d’un petit immeuble du centre de Grenoble.

Sa fresque, elle l’a conçue spécialement pour ce bâtiment. "Dans ce cas précis, il y avait beaucoup de fenêtres. J’ai donc dû choisir les meilleurs endroits pour placer mes personnages", explique-t-elle. "Chacun de mes dessins est fait pour des murs particuliers. Je ne pourrai pas peindre celui-ci ailleurs".


Graffs pour bâtiments publics

Un peu plus loin, nous retrouvons deux jeunes artistes grenoblois juchés sur une grue au 3e étage de la maison des associations. Parmi eux, Nesta, qui n’imaginait pas, encore très récemment, peindre ses graffs sur des bâtiments publics. "Mais s’il n’y avait pas eu ce festival, on aurait eu du mal à décoincer tout ça", reconnaît-il tout de même.

Reportage de Cédric Picaud, Gilles Ragris et François Hubaud
durée de la vidéo: 02 min 03
Avec le "Street Art Fest", Grenoble fait parler ses murs

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture