#Studio3 : J. Aubertin, le plus américain des Auvergnats

À l’occasion de la sortie de son nouvel EP « Whispers in the wind », J. Aubertin a débarqué sur la scène de #Studio3 pour interpréter ses deux nouveaux titres « Holy forest » et « My soul’s home ». Il revient sur ses inspirations et sur son évolution depuis son premier EP.
 

À l’entendre et à le voir, ce jeune auteur d’origine auvergnate semble venir tout droit de l’Ouest américain. Un Stetson sur la tête, une guitare à la main et des paroles en anglais accompagnées d’une voix grave, il chante avec justesse et profondeur à la manière de Johnny Cash. Il s’inspire de ses modèles de la musique folk américaine pour exprimer sa mélancolie mais aussi son amour.


C’est en se « perdant dans les magnifiques yeux verts » de sa compagne que J. Aubertin s’est dit s’être inspiré pour son morceau « Holy forest ». Même s’il trouve cette manière de voir les choses assez « cheesy » (ringard), on comprend clairement qu’il souhaite partager plus d’espoir qu’avant au travers de sa musique.

« Il y a eu une évolution » nous a-t-il confié. D’un premier EP assez sombre, le chanteur folk auvergnat a eu pour envie de se tourner vers des morceaux plus lumineux en jouant sur le côté noir et blanc de l’EP. On lui souhaite un avenir aussi brillant que ses chansons.
 

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité