Tempête de neige dans l'Himalaya: les agences de treks de l'Isère et de Savoie donnent des nouvelles rassurantes

Après la spectaculaire tempête de neige qui a déjà tué au moins 24 personnes au Népal, les secours tentent toujours de retrouver plus d'une centaine de randonneurs dans l'Himalaya. Les agences des Alpes spécialisées dans le trekking donnent toutefois des nouvelles rassurantes. 

Actuellement, il y aurait au moins 200 personnes des Alpes du nord dans l'Himalaya. Octobre, c’est le début de la saison des treks. Mais ils ne sont pas tous, heureusement, dans les secteurs touchés par les intempéries. Pour ceux qui sont partis encadrés, avec des agences, les nouvelles sont plutôt bonnes.

Les directeurs des agences Allibert et Tirawa, les deux plus gros spécialistes installés en Isère et Savoie, se sont assurés que tous les groupes actuellement dans les zones exposées étaient bien sains et saufs. Les guides ont donné des nouvelles par téléphone satellite. Plusieurs groupes qui étaient dans le secteur de Manaslu et au pied de l'Everest ont été déroutés ou ont fait demi-tour. Pour les autres, le trek continue. Aucun rapatriement n'est prévu dans l'immédiat. D’ailleurs, ce jeudi 16 octobre, il fait beau au Népal et des conditions anticycloniques sont prévues dans les prochains jours.

En fait, l'épisode neigeux qui a frappé le Népal est très exceptionnel. Le dernier de ce type remonte à 10 ans en arrière. C’est ce que les spécialistes appellent "une queue de mousson" qui arrive généralement dans la première quinzaine d'octobre. Pour autant, la prudence reste de mise dans les deux-trois prochains jours, car il est tombé beaucoup de neige et le risque d’avalanches est très important.

Interview de Marie Allibert dans le 19/20 de France 3 Alpes

Tempête de neige en Himalaya : interview d'une... par France3Alpes

 

Ce jeudi, les secours népalais tentaient de retrouver plusieurs dizaines de randonneurs dans l'Himalaya, pris dans une tempête de neige qui a tué une trentaine de personnes. Les sauveteurs ont retrouvé 23 corps sur le parcours de trekking du tour des Annapurnas et craignent la mort de cinq alpinistes pris dans une avalanche à leur camp de base au pied du Mont Dhaulagiri (8.167 mètres), tandis que trois gardiens de yaks ont été tués alors qu'ils faisaient paître leurs bêtes.

Un total de 168 randonneurs étrangers s'étaient enregistrés comme étant partis pour un trekking dans les districts touchés de Manang et de Mustang, et au moins 43 ont déjà été secourus.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité