Cet article date de plus de 6 ans

Tentative de suicide à la prison de Grenoble-Varces: le détenu est dans un état critique

Un homme de 33 ans a tenté de se suicider en mettant le feu à son matelas, mardi 19 août, dans la cellule où il est détenu à la maison d'arrêt de Varces (Isère). Il a été hospitalisé dans un état "très grave" et placé dans un caisson de recompression.

Archives. La prison de Varces.
Archives. La prison de Varces. © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Il est un peu moins de 20h30, mardi 19 août, à la maison d'arrêt de Varces, en Isère. Un incendie est repéré dans une cellule du 4e étage. Le détenu, un homme âgé de 33 ans, a mis le feu à son matelas. De la fumée s'évacue de la pièce, dans la prison.

Tous les détenus de l'étage ont du être évacués dans une salle sécurisée, le temps de l'intervention des pompiers. Mais c'est le personnel pénitencier qui a éteint le feu, avant l'arrivée des secours. Eux ont du s'occuper de ranimer le détenu : intoxiqué, il était en arrêt cardio-respiratoire.

16 autres détenus ont par ailleurs été incommodés par les fumées mais ont pu rejoindre leurs cellules à la fin de l'incident.

La victime en revanche a été transporté par hélicoptère de la sécurité civile à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon, dans un état jugé "très grave", rapportent les gendarmes.

Les pompiers précisent que l'homme a du être placé dans un caisson de recompression. Ces "chambres hyberbares" permettent aux urgenciers d'augmenter la pression atmosphérique autour du malade (comme dans un environnement subaquatique), ce qui facilite l'oxygénation de son corps.

La maison de Saint-Quentin-Fallavier a connu un événement similaire cet été, lors d'une semaine marquée par un "déferlement de violence" regretté par les personnels.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers