• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tour de France. Alaphilippe : « Si je lâche, c’est parce que je n’aurai plus rien dans le moteur »

L'Auvergnat Julian Alaphilippe reste en jaune pour la sixième fois / © GUILLAUME HORCAJUELO / MAXPPP
L'Auvergnat Julian Alaphilippe reste en jaune pour la sixième fois / © GUILLAUME HORCAJUELO / MAXPPP

Pour la 10e étape du Tour de France entre Saint-Flour et Albi, c’est le Belge Wout van Aert qui est arrivé en tête. Mais c’est bien Julian Alaphilippe qui reste en jaune, aux dépens de Thibaut Pinot, qui a perdu 1 min 40 sec selon un premier pointage, piégé dans les 40 derniers kilomètres.
 

Par VR

Il consolide son maillot jaune : une nouvelle fois, Julian Alaphilippe se retrouve en tête du classement, devant le britannique Geraint Thomas. Une première place que le Montluçonnais savoure : « C’était une belle journée. On savait que ça allait être nerveux et ça a été le cas toute la journée. Du coup on est resté concentré, on savait à quel kilomètre il y avait des risques de bordure donc on a fait le maximum. On avait le double objectif aujourd’hui de protéger le maillot et de placer Elia Viviani pour le sprint donc c’est parfait, on est passé pas loin de la victoire ».
 

Au cours de cette étape, à 35 kilomètres de l’arrivée, une cassure s’est produite, piégeant notamment Thibaut Pinot dans une bordure. « J’étais bien placé, l’équipe Education First avait tenté un coup juste avant, et j’ai vu que ça avait fait mal à tout le monde.  C’était un moment de la course où il y avait beaucoup de tensions dans le peloton. Juste après leur effort, c’était à nous de tenter le coup et c’est ce qu’on a fait. J’ai vu qu’il y avait Elia et tous mes coéquipiers derrière, donc je me suis juste mis à bloc et j’ai pris du plaisir, j’ai couru comme j’aime faire et c’est bien ».

"Le plus dur reste à venir"


Pour le coureur auvergnat, conserver le maillot jaune est une grande fierté et surtout source d’un immense soutien de la part des spectateurs. « Je suis super content de l’avoir encore pour la journée de repos et pour l’étape d’après-demain. Ça ne change rien à mes plans, et il ne faut pas oublier que le plus dur reste à venir. Mais j’ai pris du plaisir encore aujourd’hui et j’ai hâte de continuer le tour. Ce maillot il donne du bonheur aux gens, il me rend heureux aussi. Mais ce n’est pas parce que je l’ai maintenant que j’ai des chances de gagner le tour de France. Je pense que le coureur qui va gagner le tour de France c’est un coureur qui arrive en forme au début du tour mais qui est dans un très grand état de fraicheur et ce n’est pas mon cas. Mais je ne vais pas lâcher comme ça, si je lâche c’est parce que je n’aurai plus rien dans le moteur. Un maillot jaune ça se respecte, ça s’honore et ça se défend ». 
 
Vous pouvez revoir la 10e étape entre Saint-Flour et Albi.

 

Sur le même sujet

Spectacle de la Ferme du Sougey (Ain)

Les + Lus